Appel européen contre la dictature financière….

Les moutons enragés - 18 août 2011 - par voltigeur
Combien vont répondre à cet appel ?

Faites circuler merci !

Cet Appel est une initiative citoyenne née d’échanges entre lectrices et lecteurs de Mediapart. Il est proposé à la signature des citoyennes et citoyens européens. Il peut être imprimé, mis en ligne et diffusé sur tout support à la condition expresse que son intégrité soit respectée. Une charte lui est annexée afin que chaque signataire puisse prendre connaissance des conditions de signature, de publication, de diffusion et de suivi de la pétition. 
APPEL EUROPÉEN CONTRE LA DICTATURE FINANCIÈRE
Une crise sans précédent aggrave les inégalités sociales et la pauvreté et entraîne l’Europe vers une catastrophe imminente
Nous, citoyennes et citoyens d’Europe, affirmons que cette crise n’est pas fatale comme on voudrait nous le faire croire : des solutions existent et elles doivent aujourd’hui être imposées par les peuples. Devant l’irresponsabilité de nombreux gouvernements qui font payer aux citoyens la folie des vrais responsables de la crise de la dette, à savoir les Marchés financiers, nous appelons à refuser la dictature de la spéculation financière et ses terribles conséquences sur nos vies. 
Les politiques actuelles conduisent à une impasse économique
Prétextant la crise de la dette, les gouvernements imposent partout des plans de réduction des dépenses publiques qui détruisent des institutions vitales pour le bien commun : École, Hôpital, Justice, Recherche, Sécurité sociale…
Après la crise de 2008, nos dirigeants nationaux et européens s’étaient fermement engagés à limiter les effets dévastateurs de la spéculation financière : ces engagements n’ont pas été tenus ! Pire : la spéculation la plus débridée se déchaîne impunément et mine toute chance de relance économique et de réduction du chômage. 
Nous refusons que la finance soit une arme qui broie les peuples au profit des plus riches
Les organismes financiers doivent être au service de la vie sociale et de l’économie, et non l’inverse. Aussi, nous affirmons qu’il faut aujourd’hui changer de politique et de modèle économique.
Nous appelons les citoyennes et citoyens des pays européens à user de tous les moyens démocratiques et pacifiques dont ils disposent pour imposer les cinq premières mesures suivantes à leurs gouvernements et aux institutions européennes :
l’annulation des plans d’austérité ;
l’interdiction de toute spéculation financière aux banques de dépôts ;
une taxe substantielle sur les transactions financières harmonisée à l’échelle européenne ;
l’audit indépendant des dettes publiques en vue de leur résorption ou de leur annulation ;
des réformes fiscales visant à redistribuer équitablement les richesses.
Nous nous déclarons solidaires de tous les Indignés et nous appelons à soutenir, développer et fédérer au niveau européen tous les mouvements de protestation.
À cette fin, nous appelons à occuper chaque dimanche, massivement et pacifiquement, les places publiques des grandes villes. Ces rassemblements hebdomadaires se répéteront aussi longtemps que la volonté des peuples n’aura pas été entendue et respectée. Ils ont vocation à se transformer en véritables forums citoyens pour la reconquête de la souveraineté des peuples.  Reprenons en main nos destins pour lutter de façon unie et solidaire contre la dictature financière !
 Mille rassemblements populaires pour une Europe des citoyens !
Mille forums citoyens contre la dictature financière !
signer la pétition  ICI
Source Médiapart

 

——————— 

Un commentaire: 18/08/2011 par Robert MAROT
Tout à fait d’accord avec cette pétition et l’ensemble des commentaires.
En tant qu’ancien banquier, je peux vous assurer que le bon moyen pour faire pression sur les « Politiques » et les « Financiers », c’est effectivement de retirer chaque début de mois les fonds disponibles sur les comptes chèques (ou comptes courants) . Y laisser seulement les sommes nécessaires pour assurer les prélèvements automatiques. Ces fonds/C.CHQ, non rémunérés(!!!), sont une vraie manne pour les banquiers et leur retrait constituerait un moyen de pression important en vue d’exiger la séparation stricte des activités bancaires entre « Dépôts et crédits » (métier traditionnel de la banque) avec garantie des Etats, d’une part, et les « activités de marché » (gestion des fonds « spéculatifs ») aux risques et périls des actionnaires car pouvant faire faillite à tout moment, d’autre part.
About these ads

À propos de werdna01

Hors des paradigmes anciens et obsolètes, libérer la parole à propos de la domination et de l’avidité dans les domaines de la politique, de la religion, de l’économie, de l’éducation et de la guérison, étant donné que tout cela est devenu commercial. Notre idée est que ces domaines manquent de générosité et de collaboration.
Cette entrée, publiée dans Démocratie, Economie, Résistance, est taguée , , , . Bookmarquez ce permalien.