Des grincements dans la machine à piston d’Ile-de-France : Suite 2 – Pécresse pousse le Huchon

Le Canard Enchaîné du 19 septembre 2012 – P.L.
 
Boum ! Valérie Pécresse, ex-ministre du Budget sous Sarkozy et présidente du groupe UMP au Conseil régional d’Ile-de- France, attaque au bazooka le président socialiste de l’institution Jean-Paul Huchon (JDD du 16/9). Affirmant qu’ « en Ile-de-France il règne l’opacité », la candidate malheureuse aux régionales de 2010 retrouve des couleurs en égrenant les fantaisies financières du conseil et les largesses de son patron.
Elle a, par exemple, calculé que les effectifs des salariés ont « triplé » en quatorze ans. Mieux, le cabinet Huchon compte 30 collaborateurs, selon elle, soit quatre de plus que le quota autorisé par la loi et le double de celui d’un ministre ! Est-ce bien « normal » ?
Autre grief : le « village régional », où sont regroupés les bureaux régionaux, dans le chic VIIème arrondissement de Paris, coûterait 20 millions d’euros de loyers par an au contribuable, soit « quasiment le budget total pour la construction de lycées neufs en Ile-de-France en 2011 ».
Et Pécresse en remet une louche : « En plus des surfaces qu’elle loue, la Région est propriétaire de 22000 m2 dans le VIIème, qui valent 192 millions d’euros. De plus, elle a racheté un troisième hôtel particulier, rue Barbet-de-Jouy, pour 19 millions d’euros ». Une misère…

Il y a plus exotique, comme ces 200 000 euros versés pour l’ouverture de bureaux d’une association en Iran. Ou ces 300 000 euros déboursés par le contribuable francilien pour une piste cyclable… à Santiago du Chili ! La conseillère Pécresse  en appelle même à la vigilance de la Cour des comptes.
Jean-Paul Huchon, fusillé par surprise, a manqué de s’étouffer. « Valérie Pécresse aurait dû profiter des journées du patrimoine pour découvrir une institution qu’elle semble encore bien mal connaître », a-t-il asséné en retour. Selon lui, l’ex-ministre sarkozyste se fonde sur le « rapport d’une officine » qui multiplie les erreurs grossières et les manipulations de chiffres ». Il jure, par exemple, n’avoir que seulement 21 collaborateurs. Nous voilà rassurés. 
Lire aussi :
Une machine à piston pour les élus franciliens et leur famille Le Canard Enchaîné du 22 août 2012
Des grincements dans la machine à piston d’Ile-de-France… suite Le Canard Enchaîné du 29 août 2012
About these ads

À propos de werdna01

Hors des paradigmes anciens et obsolètes, libérer la parole à propos de la domination et de l’avidité dans les domaines de la politique, de la religion, de l’économie, de l’éducation et de la guérison, étant donné que tout cela est devenu commercial. Notre idée est que ces domaines manquent de générosité et de collaboration.
Ce contenu a été publié dans * Train de vie de l'Etat, avec comme mot(s)-clef(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.