Au gouvernement, les cabinets sont bouchés

Le Canard Enchaîné du 30 octobre 2013 -
C’est beau, un gouvernement qui lutte contre le chômage, jusque dans ses couloirs ! Pour faire tourner leurs cabinets, les ministres ont embauché à tour de bras : 616 conseillers en 2012. Et la ruche a encore grossi depuis, a calculé « Le Guide du pouvoir » (Editions du Pouvoir) : 677 conseillers y vibrionnent aujourd’hui. La règle des 15 conseillers par ministère est largement explosée, avec une centaine de têtes de trop. Même le gouvernement Fillon n’avait pas fait mieux : à son apogée, en 2008, il comptait 652 conseillers.
70-63Dans un document annexé à son budget 2014, le gouvernement affiche pourtant un tout autre effectif, beaucoup plus raisonnable : au 1er août, il comptait officiellement 565 conseillers, soit 13% de moins qu’en 2008, se vante-t-il. Mais il est radin dans ses calculs. « Nous on compte tout : le chef du secrétariat particulier et les conseillers officieux dont on peut avoir connaissance« , explique la rédaction du « Guide ». Car, pour que les effectifs paraissent moins pléthoriques – et ça vaut sous la gauche comme sous la droite – , certains conseillers ne figurent jamais dans les organigrammes officiels des cabinets.
Du moment qu’ils ne bossent pas au noir… sait-on jamais…
——————-
Le Guide du Pouvoir 2013 est paru, actuellement disponible, avec près de 3.200 noms cités. Les principaux partenaires sociaux y font leur entrée : 398 personnalités issues des syndicats ou des principales fédérations.
Le site du Guide du Pouvoir est la première base biographique des dirigeants français avec 140 000 personnalités référencées. 
imagesCAPM20HY
Le Guide du Pouvoir 2013 – 27e édition, 186,73 euros HT – 197 TTC … heu… quand même
About these ads

À propos de werdna01

Hors des paradigmes anciens et obsolètes, libérer la parole à propos de la domination et de l’avidité dans les domaines de la politique, de la religion, de l’économie, de l’éducation et de la guérison, étant donné que tout cela est devenu commercial. Notre idée est que ces domaines manquent de générosité et de collaboration.
Ce contenu a été publié dans * Train de vie de l'Etat, avec comme mot(s)-clef(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.