Sous le casque, la conscience…

viaSous le casque, la conscience….

Le 30 janvier dernier, Moubarak ordonnait à la Troisième Armée égyptienne d' »écraser » les manifestants de la Place Tahrir avec leurs chars et après avoir survolé la foule à basse altitude avec des bombardiers F-16 pour leur éclater les tympans et disperser la foule.
On a assisté alors à des scènes extraordinaires: les commandants retiraient leur casque d’où leur était transmis les ordres à l’enseigne du Général Hassan al-Rawani. Quelques secondes après avoir reçu la consigne de tirer, ce dernier souleva son casque, pris son téléphone portable pour joindre sa famille et son père en particulier, afin de lui demander son avis. Au bout du fil, ce père, militaire de carrière lui aussi qui avait passé sa vie à servir son pays, lui a dit: « il faut désobéir mon fils, on ne tire pas sur son propre peuple ». C’est alors que le Général, comme tant d’autres soldats, s’est rallié aux manifestants qui l’ont pris dans leurs bras. Les journalistes disent avoir été témoins de multiples scènes de cette nature où les militaires retiraient leur casque pour appeler leur famille. Ils ont été le plus bel exemple  en action de cette si belle mise en garde d’Albert Einstein:« Ne fais rien contre ta conscience même si l’Etat te le demande. »
Isabelle Bourgeois

soldatsoldat1soldat2soldat3soldat4soldat5

A propos Frédéric Baylot

MÉDITACTION, BANDE DESTINÉE & POLÉTHIQUE « Fer senzill i lleuger, per més serenitat i alegria. » http://frederic.baylot.org/
Cet article, publié dans International, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.