Khadafi menace de frapper l’Elysée

Vidéo : La Libye dit détenir un grave secret sur Sarkozy BFMTV

 
Mais quel est donc ce « lourd secret » qui menace Sarkozy ?
Les internautes y vont chacun de leurs amusantes hypothèses
Après que Nicolas Sarkozy a reconnu le Conseil National libyen comme seul interlocuteur légitime en Libye, le gouvernement libyen a réagi en affirmant qu’il s’apprêtait à révéler un grave secret qui pourrait entrainer « la chute de Sarkozy ». A quoi doit-on s’attendre ?

Le gouvernement libyen serait-il contrarié ? Jeudi matin, Nicolas Sarkozy, le président français, recevait à l’Elysée des représentants du Conseil National libyen, l’organe politique auto-constitué de la contestation. L’entretien a donné lieu à deux mesures importantes. Premièrement, la France reconnaîtra désormais le Conseil National comme seul interlocuteur légitime. Deuxièmement, Paris et Benghazi – capitale de la contestation libyenne – échangeront des ambassadeurs. Par cette entrevue, Nicolas Sarkozy devient le premier chef d’Etat de l’Union européenne à avoir rencontré les représentants de l’opposition libyenne, à la veille du conseil européen extraordinaire prévu à Bruxelles sur le sujet. La réponse de Tripoli ne s’est pas fait attendre. Sans doute fâché d’avoir perdu un « ami » et soutien, le clan Kadhafi a fait savoir, par la voie de la télévision officielle, qu’il « détenait un lourd secret en lien avec le financement de la campagne électorale de Nicolas Sarkozy et susceptible d’entrainer sa chute ». Coup de bluff ou réelle pression ? En moins d’une heure, ce jeu de Poker menteur a provoqué l’excitation des internautes.

Suppositions des internautes

Les internautes font preuve d’une grande imagination sur le site de micro-blogging Twitter. Parmi les centaines de messages recensés en utilisant le mot clé #kadhafisecret, on apprendrait en vrac que « Nicolas Sarkozy est en réalité un sans papier Hongrois » ou bien qu’il « est arabe, son vrai nom est Sakr el Kourzi, de la ville de Korza, au sud de Tripoli« . Un internaute croît savoir que le président français est « le fils caché de Kadhafi » et qu’il vient d’envoyer au Guide libyen le SMS suivant, « Mouammar, si tu dis rien, j’annule tout« . Un autre internaute bien informé nous explique que « Sarkozy a vendu la France à la Libye pour financer sa campagne de 2012« . Les suppositions ne manquent pas, chacune moins sérieuse que la précédente. Seul un micro-message se dégage de l’ire collective et touche de près les financements politiques : « Et si cela avait un rapport avec les attentats de Karachi ? ». Si le gouvernement libyen est contrarié, le président français va peut-être le regretter.

A propos werdna01

Hors des paradigmes anciens et obsolètes, libérer la parole à propos de la domination et de l’avidité dans les domaines de la politique, de la religion, de l’économie, de l’éducation et de la guérison, étant donné que tout cela est devenu commercial. Notre idée est que ces domaines manquent de générosité et de collaboration.
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.