gazette spéciale. Libye, questions urgentes sur une guerre dans l’urgence

asi@arretsurimages.eu Gazette spéciale d’@rrêt sur images
 Cent dix missiles tirés en quelques heures, le majestueux appareillage annoncé du porte-avions français « Charles de Gaulle », un avion survolant ce dimanche matin la « résidence caserne » de Kadhafi à Tripoli: la campagne de Libye s’est lancée samedi dans l’urgence et la précipitation. On n’a pas fini de voir, aux écrans des 20 Heures, les avions français décoller des bases de l’Est.

Disons-le, cette guerre, du point de vue international, est légale, et menée en vertu d’une résolution très large du Conseil de sécurité autorisant les pays participants à prendre « toutes mesures nécessaires » pour protéger les populations et les zones civiles (le texte intégral de la résolution est ici) (1). Même si les arrière-pensées sarkoziennes (suivez mon regard vers 2012) se voient comme un porte-avions au milieu de la Méditerranée, les objectifs de la campagne sont inattaquables: qui ne souhaiterait défendre, contre Kadhafi, les courageux insurgés aux pieds nus, de Benghazi ?

Mais quelles que soient la légalité, et la justification de cette guerre, il me semble que, dans l’urgence, quelques questions essentielles restent sans réponse (et n’ont d’ailleurs tout simplement pas été posées).

Qui commande l’opération ? Contrairement aux apparences, ce n’est pas Sarkozy, bien qu’il en ait, assure-t-on, largement les compétences. «Il n’a jamais dirigé de guerre, mais avec les prises d’otages, il a des réflexes, il sait faire» a assuré un « proche » au Parisien (2). Elle serait « coordonnée » à partir d’un QG américain (3) basé en Allemagne, assure « un responsable français sous couvert d’anonymat« . Magnifiques formulations. Il est fort heureux qu’il y ait une « coordination », faute de commandement. Est-ce à dire, pour quitter la langue de bois, que nos avions sont sous commandement américain ? Et si oui, pourquoi ne pas le dire ainsi ?
Lisez la suite de cet article ici… (4)
(1) http://www.un.org/News/fr-press/docs//2011/CS10200.doc.htm
(2) http://www.leparisien.fr/politique/sarkozy-en-chef-de-guerre-20-03-2011-1367652.php
(3) http://www.lejdd.fr/International/Depeches/Libye-coordination-depuis-un-QG-americain-286103/
(4) http://www.arretsurimages.net/contenu.php?id=3843

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans International, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.