Quelques aperçus des Elections cantonales

Sarthe : abstention record dans le fief de François Fillon
Le Mans (Sarthe), correspondant – Avec un taux d’abstention record (54,07 % cette année contre 37,4 % en 2004 et 34,2 % en 2008), tout reste incertain, à l’issue de ce premier tour, dans ce département pourtant solidement ancré à droite depuis 1979.
Alors que 19 sièges de conseillers généraux sont à renouveler, seuls 2 candidats UMP l’ont emporté dimanche soir. Il s’agit de Nicole Agasse dans le canton de Marolles-les-Braults, avec 51,88 % des suffrages exprimés, et de Louis-Jean de Nicolay dans le canton du Lude, avec 53,41 % des voix.
Autre surprise de taille : pour la première fois, un candidat du FN est qualifié pour le second tour. Il s’agit de Jean-Denis David, qui a remporté 16,63 % des voix dans le canton Le Mans-Sud-Est.
Pour l’emporter, la gauche doit désormais gagner quatre sièges dimanche prochain sans en perdre un dans les 17 cantons qui restent.
A Sablé, fief du premier ministre François Fillon, malgré une nette poussée du FN, le conseiller UMP sortant est en tête.
Igor Bonnet pour Le Monde | 21.03.11
 Var : l’UMP et le FN au coude-à-coude
Toulon (Var), correspondant – Dans le Var, où un taux d’abstention record de plus de 57 % a été atteint, l’UMP et le Front national sont pratiquement au coude-à-coude. Avec 27,77 % des suffrages, les candidats de la majorité présidentielle devancent d’un souffle ceux du FN (27,54 %).  A Toulon, les trois candidats UMP arrivent en tête dans les cantons de Toulon-2, Toulon-5 et Toulon-9, devant le Front national.
Dans le canton de Saint-Maximin, Horace Lanfranchi (43 %), le président sortant n’aura pas de candidat frontiste à affronter au second tour. En revanche, le Front national reste en lice dans presque tous les cantons. Ses candidats arrivent en tête à Brignoles, Six-Fours, Fréjus et, à la surprise générale, à la Seyne-sur-Mer.
Pour sa part, la gauche s’essouffle. Le sénateur-maire socialiste de Callas, Pierre-Yves Collombat, est le seul candidat sortant réélu dès le premier tour. A l’inverse, le socialiste Bruno Maranzana à Toulon-2 et le divers gauche Alain Fabre au Luc sont dès à présent éliminés. A La Seyne, Brignoles et Rians, les sortants seront confrontés aux candidats du FN et à Lorgues à celui de l’UMP.
Paul Barelli pour Le Monde | 21.03.11
 L’UMP laminée dans le Vaucluse
Avignon (Vaucluse), correspondant – Sur les 12 cantons renouvelables, un seul a été pourvu dès le premier tour : celui de Beaumes-de-Venise, où Christian Gonnet (UMP) est réélu. Ailleurs, les candidats de la majorité présidentielle sont laminés au profit du Front national. Il y aura 11 duels au second tour dont 6 entre le FN et la gauche et 1 entre la Ligue du Sud et le PS à Orange-Est, où 10 voix seulement séparent les deux candidates.
Le FN arrive en tête à Carpentras-Nord devant le socialiste sortant, Michel Bayet. Dans les deux cantons d’Avignon, les sortants de gauche arrivent largement en tête, alors que les candidats UMP, tous deux adjoints au maire, ont été balayés par le FN. A Bonnieux, le candidat Europe Ecologie-Les Verts, Olivier Florens, a créé la surprise en arrivant en tête et affrontera en duel le candidat UMP, le candidat socialiste s’étant désisté.
Trois cantons sont incertains (Bonnieux, Isle-sur-la-Sorgue et Carpentras-Nord) mais la gauche paraît en mesure de conserver la majorité du conseil général. En cas d’égalité, c’est Michel Tamisier, le DVG sortant arrivé largement en tête à Cadenet, qui fera pencher la balance à gauche au bénéfice de l’âge.
Monique Glasberg pour le Monde 21 mars 2011
Aude : la droite dépassée par le FN à Carcassonne et Narbonne
Carcassonne (Aude), correspondant – En crise depuis la perte de Carcassonne et de Narbonne, la droite se voit dépassée par le Front national dans les deux principales villes du département, mais aussi à Lézignan ou à Couiza, dans la haute vallée de l’Aude. Les candidats du parti frontiste seront présents dans 6 duels dimanche prochain, face au PS ou face au PCF à Coursan.
Même quand il ne s’est pas qualifié pour le second tour, le parti de Marine Le Pen arrive souvent devant l’UMP, comme à Castelnaudary, qui verra un duel inédit entre l’élu socialiste sortant et un candidat d’Europe Ecologie. A Belpech, le conseiller général sortant Julien Mario sauve l’honneur de l’UMP en basculant en tête à l’issue du premier tour. Le PS a d’ores et déjà assuré 5 élus dans un département réputé pour donner ses meilleurs scores aux candidats socialistes.
Stéphane Thépot  pour Le Monde | 21.03.11
 Oise : 10 candidats du Front national au second tour
 Beauvais (Oise), intérim – Le taux d’abstention élevé (près de 60 %) a favorisé le vote frontiste dans ce département, où le second tour ne donnera lieu à aucune triangulaire. Le parti de Marine Le Pen est arrivé en tête dans 2 des 20 cantons renouvelables. C’est notamment le cas dans le canton de Noailles, où l’ancien président du conseil général, Jean-François Mancel (UMP), est devancé par Florence Italiani (FN).
Au total, 10 candidats du FN sont qualifiés pour le second tour, où ils affronteront 5 candidats de gauche et 5 de droite. Trois sortants (2 UMP et 1 PRG) ont été réélus dès le premier tour. Le département devrait rester à gauche le 27 mars.
Olivier Hanquier pour  Le Monde | 20.03.11

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Politique, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.