« moteur de recherche humanitaire » : Retrouver des disparus grâce à la Toile

Avec l’espoir de faciliter les recherches de victimes de catastrophes naturelles à travers le monde, notamment au Japon, la Fondation Casques rouges a mis en ligne mardi un « moteur de recherche humanitaire« .
Conçu en partenariat avec Google et disponible en six langues, le site missing.net permet aux familles comme aux équipes de secours de lancer une recherche et de témoigner pour retrouver des disparus.
Ce service gratuit propose de créer une fiche de disparu et d’avoir accès aux déclarations postées sur le site. Il permet enfin une géolocalisation des victimes une fois identifiées.
 Parallèlement, YouTube diffuse déjà des vidéos pour aider les sinistrés au Japon à retrouver des proches. Sur la page youtube.com/shousoku, des victimes du désastre demandent des informations sur les amis et les membres de leur famille dont ils sont sans nouvelles. Ces vidéos, qui durent généralement moins d’une minute, ont été tournées dans des abris.
Comme lors du séisme au Chili, Google a lancé son service « Person Finder« , mais aussi en photos, sur le site Picasa.

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans International, Internet, Médias, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.