Les Balkany, élus modèles

Le Canard Enchaîné du 7 avril 2011 – H.L. 

 

Comme c’est émouvant ! Coincé par la loi qui interdit aux élus de toucher plus de 8 272 euros d’indemnités mensuelles, le député-maire de Levallois, Patrick Balkany, reverse son trop-perçu à Isabelle Balkany, qui est à la fois son épouse, sa première adjointe à la mairie et l’ex-conseillère générale UMP de Levallois (battue le 27 mars). Depuis 2008, madame encaisse environ 2 000 euros de rab chaque mois, comme le montre un dossier de l’Expansion (avril 2011) sur « l’argent des élus ».
 
les époux Balkany, amis de trente ans du couple Sarkozy, ont été condamnés à plusieurs reprises notamment pour avoir employé du personnel municipal dans leurs domiciles privés….
La loi autorise curieusement ce système qui permet aux élus les mieux dotés de redistribuer le reliquat de leurs indemnités à leurs collègues moins bien notés. Isabelle Balkany, qui est propriétaire, avec son mari, d’un splendide domaine à Giverny (Eure) et d’une propriété de 1 hectare dans l’île antillaise de Saint-Martin, avait sûrement besoin de cette petite aide pour boucler ses fins de mois…
  
« J’ai beaucoup de respect pour Charles Pasqua. C’est un homme de convictions. J’ai appris la politique avec lui. »
Le couple Balkany n’a pas le monopole de ce genre de sport appelé « écrêtement » en jargon administratif. A droite, comme à gauche, de nombreux élus redistribuent leurs surplus d’indemnités à des conseillers municipaux, généraux ou régionaux qui comptent parmi leurs proches ou leurs amis politiques. Un moyen très efficace de s’assurer la fidélité de ses alliés…
 
Autre vielle ficelle bien connue : l’embauche des épouses, des maîtresses ou des enfants comme assistants parlementaires. Conjoints et marmaille sont rémunérés grâce à l’enveloppe de 9 138 euros mensuels mise à disposition des députés (un peu moins pour les sénateurs) pour payer leurs collaborateurs. Certains travaillent ainsi en famille, comme le Nouveau Centre Rudy Salles (qui a embauché sa femme et son gendre) et l’UMP Patrice Martin-Lalande (qui a fait salarier son fils et son épouse.
 
D’autres préfèrent taper dans les 6 412 euros mis chaque mois à leur disposition au titre des frais de représentation pour offrir un ordinateur au petit dernier. Quand ce n’est pas pour acheter, sur les deniers publics, les locaux de leur permanence parlementaire, qui resteront leur propriété personnelle en fin de mandat. La pierre, il n’y a que ça de vrai…
 

A propos werdna01

Hors des paradigmes anciens et obsolètes, libérer la parole à propos de la domination et de l’avidité dans les domaines de la politique, de la religion, de l’économie, de l’éducation et de la guérison, étant donné que tout cela est devenu commercial. Notre idée est que ces domaines manquent de générosité et de collaboration.
Cet article, publié dans Justice, Politique, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.