Présidence du Sénat : le cabinet de Gérard Larcher a coûté 2 826 610 euros en 2010, soit 26% de plus que celui de son prédécesseur

Médiapart – 12 avril 2011 –
Un sénat plus modeste ! Telle était la promesse qu’avait faite Gérard Larcher quand il avait pris la succession de Christian Poncelet, empêtré dans une affaire de logement « à vie ». Trois ans après, cette promesse a-t-elle été respectée ? Le président du Sénat communique régulièrement autour des économies réalisées par la chambre haute mais il ne donne à chaque fois que des chiffres parcellaires. Si certaines économies ont effectivement été réalisées – sur les réceptions par exemple – d’autres ont dérapé.
C’est ce que révèle le site Mediapart à propos des salaires des conseillers de Gérard Larcher.

D’après l’enquête de Mathilde Mathieu et Michaël Hajdenberg, les rémunérations mensuelles des membres du cabinet de Larcher « atteignent des montants insoupçonnables ». « Au vu des éléments que nous avons recueillis, le cabinet de Gérard Larcher coûte 26% plus cher que le dernier cabinet de son prédécesseur, Christian Poncelet, pourtant réputé particulièrement dispendieux. Les dépenses en personnel du cabinet ont atteint 2.826.610 euros en 2010. Interrogé au Sénat par Mediapart, Gérard Larcher, qui confirme l’augmentation de 26% entre 2007 et 2010, répond qu’il a fait un choix: «Moins de petits fours, plus de neurones». Les anciens du cabinet Poncelet apprécieront. (…)
  Prenons quelques exemples, à partir des fiches de paye de mars 2011 que nous nous sommes procurées: la rémunération du directeur de cabinet est de 19.154 euros net imposable par mois. Celle de la conseillère presse de 10.880 euros (contre 6.229 euros sous Poncelet). Le conseiller aux affaires sociales, entreprises et formation professionnelle: 8.788 euros (contre 5.378 euros sous Poncelet). Un conseiller spécial: 8.029 euros, auxquels s’ajoute sa pension de fonctionnaire retraité du Sénat de 11.715 euros. Celui à l’économie, l’agriculture, la ruralité et le développement durable touche 7.971 euros (contre 3.481 euros). Autres exemples: une plume du président gagne 1.052 euros pour 38 heures de vacation par mois. La chef-secrétaire du président 5.304 euros »
A titre de comparaison, un ministre gagne environ 14 000 euros et un député 7 000 euros. Il fait donc bon vivre au Sénat.

—————-

Quand le président du Sénat chasse son propre déjeuner en forêt de Rambouillet
publié le lundi 2 février 2009 sur Médiapart
Dimanche 18 janvier 2009, M6 diffusait un numéro de Capital intitulé « Elus et fonctionnaires : l’argent de nos impôts est-il bien dépensé ? ». L’émission, présentée par Guy Lagache, a réuni 4.2 millions de téléspectateurs, avec une part d’audience de 16.3% auprès de l’ensemble du public.
Au cours de l’émission, un reportage était consacré aux dépenses du Sénat, notamment les frais de bouche. Capital est entré dans les cuisines du Sénat, et là, surprise, on apprend que le chef est en train de cuisiner un perdreau chassé par Gérard Larcher en personne…

A propos werdna01

Hors des paradigmes anciens et obsolètes, libérer la parole à propos de la domination et de l’avidité dans les domaines de la politique, de la religion, de l’économie, de l’éducation et de la guérison, étant donné que tout cela est devenu commercial. Notre idée est que ces domaines manquent de générosité et de collaboration.
Cet article, publié dans * Train de vie de l'Etat, Politique, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.