Nicolas Canteloup est de retour avec un spectacle plus caustique que jamais.

 A l’Olympia et en tournée, Nicolas Canteloup enfin méchant sur scène !
TV5 Monde PARIS (AFP) – 16.04.2011
Sheila en déambulateur, Yannick Noah et ses « chansons à la noix », Strauss-Kahn et « sa démarche de pingouin à force de porter la crise mondiale sur ses épaules » : dans la veine de sa « Revue de presque », Nicolas Canteloup est de retour avec un spectacle plus caustique que jamais.
Dans ses deux premiers « shows » applaudis par plus de 500.00 spectateurs, l’imitateur, qui officie aussi aux Guignols de l’Info (Canal+), était nettement plus en réserve que sur Europe 1 avec des caricatures drôles mais courtoises et sans mordant.
Avec son nouveau spectacle « Nicolas Canteloup n’arrête jamais ! » à l’affiche de l’Olympia jusqu’au 24 avril avant une tournée, l’imitateur change radicalement de braquet et dégomme à tout-va, mais sans vulgarité qu’il exècre.
Caméléon vocal révélé par Michel Drucker dans « Vivement Dimanche prochain » (France 2), Canteloup a enrôlé pour ce retour sur scène ses co-auteurs sur Europe 1, Philippe Caverivière et Laurent Vassilian, dans une mise en scène de Stéphane Joly qui fait la part belle aux écrans vidéos pour forcer le trait en égratignant aussi par l’image les vedettes de l’actualité.
Parmi les nouvelles victimes de Canteloup qui accorde une large place aux présidentielles, Nicolas Sarkozy acculé par les questions de Jean-Pierre Elkabbach, François Hollande et son régime qui lui interdit le « couscous +Royal+ », Nicolas Hulot « en roi du gel douche », le photographe Yann Arthus-Bertrand et son hélicoptère pollueur, mais aussi Fabien Barthez incapable de se souvenir de l’hymne national.
Quant à Gérard Schivardi, l’une des têtes de Turc préférées de l’humoriste, la paix est faite : l’ancien candidat a accepté de se glisser dans la fonction de chef de l’Etat à l’occasion d’un message officiel projeté chaque soir à l’Olympia.
Nicolas Canteloup règle aussi ses comptes à la télé-réalité avec une parodie hilarante de « L’amour est dans le pré » (M6) où Emile Louis, condamné à la perpétuité pour l’assassinat des sept disparues de l’Yonne, compte parmi les candidats célibataires.
Avec un professeur d’œnologie à son chevet, Johnny Hallyday et son épouse Laetitia, « la plus belle des nouilles », sont aussi les cibles de l’imitateur, tandis que les enfants du couple apparaissent « victimes d’alcoolisme passif ».
Avant un hommage à Thierry Le Luron – son modèle -, Nicolas Canteloup éreinte aussi les chanteurs yéyés ou kitschs, dont Jean-Luc Lahaye, « seul artiste français à porter des pantalons en cuir ».
© 2011 AFP

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Humour, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.