Noisy-le-Sec – Reconstruction : Quel avenir pour la cité meurtrie ?

Plus de trois ans après l’explosion au gaz qui a coupé en deux la barre Stephenson à Noisyle-Sec, on commence à parler de reconstruction. Les habitants pourront donner leur avis.
Le Parisien  SEBASTIEN THOMAS | Publié le 21.04.2011
Noisy-le-Sec, le 23 décembre 2007 et hier. La cicatrice laissée par l’explosion est toujours là : au milieu de la barre, 20 appartements avaient été détruits. | (LP/M.C et S.T.)
Un trou béant. « Une terrible cicatrice », comme disent les habitants de la cité Stephenson, à Noisy-le-Sec, obligés de passer devant tous les jours. Plus de trois ans après l’explosion au gaz qui a détruit 20 appartements dans l’immeuble situé au 7-9, rue Gay-Lussac, l’office HLM départemental lance ce soir une vaste consultation * auprès des riverains afin de connaître les aménagements qu’ils veulent dans l’avenir.
Une atmosphère pesante

Sur place, le temps semble s’être figé à la date du 22 décembre 2007, peu avant 9 heures du matin. Des barrières à moitié effondrées entourent le site meurtri, les panneaux de bois remplacent toujours les carreaux cassés des 18 appartements limitrophes, évacués après l’accident, et les rez-de-chaussée sont murés. Les traces noirâtres de l’explosion sont encore visibles sur les murs adjacents. Une atmosphère pesante pour les habitants.

Mais tout ceci pourrait peut-être changer. « A l’aide d’un cabinet d’architecte, nous allons organiser des ateliers urbains où les habitants vont exprimer leurs désirs, détaille Yves Nedélec, directeur de l’office HLM départemental, bailleur du site. A l’automne, nous ferons une séance publique pour indiquer les choix retenus. » Reconstruction de l’immeuble détruit, résidentialisation des bâtiments (grillage, jardin…), aménagements extérieurs, tous les sujets seront abordés. Pour avoir des propositions concrètes, des balades urbaines seront organisées le samedi matin avec les habitants.
De son côté, Laurent Rivoire, maire (NC) de Noisy-le-Sec, voudrait une intervention plus globale. « Il faut bien sûr reconstruire l’immeuble détruit, mais également s’occuper du centre commercial au pied de la cité, revoir le plan de circulation et créer un terrain multisport », insiste-t-il.
Pour beaucoup d’habitants, cette initiative intervient bien tardivement. « Il y a plusieurs facteurs qui ont retardé le début des travaux, justifie Stéphane Troussel, le président de l’OP HLM 93. L’instruction judiciaire est toujours en cours, les assurances ont fait de nombreux recours et nous avons connu une situation politique locale chaotique, avec trois majorités différentes en trois ans. » L’espoir va peut-être renaître ce soir.
* A 19 heures, salle Charlie-Chaplin, 34, rue Moissant à Noisy-le-Sec.

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Logement, Social, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.