La corrida, devient patrimoine « culturel » français : cadeau de Pâques de F.Miterrand, Sarkozy et Fillon à leurs amis taurins

Charlie Hebdo du 27 Avril 2011 – Luce Lapin
 
Vendredi 22 avril,  en pleine feria d’Arles, on a appris que le ministère de la Culture (oui, la « culture »…) avait donné son accord en janvier pour que la tauromachie soit inscrite sur la liste du patrimoine culturel immatériel français. Ceci dans l’objectif, seconde étape, de son inscription au patrimoine de l’Unesco, United Nations Educational Scientific and Cultural Organization (Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture).
 
En France, la priorité, ce n’est pas la crise économique. Ce n’est pas le chômage, ni la pauvreté, ni la baisse du pouvoir d’achat, ni les expulsions, ni les SDF, ni la régularisation des sans-papiers, ni la lutte contre le racisme, grandissant et inquiétant. Non. Chez nous, le plus important pour nos gouvernants aficionados, c’est d’immortaliser la torture d’un herbivore à l’arme blanche dans un patrimoine mondial, afin de nous préserver de l’abolition (déjà votée en Catalogne espagnole le 28 juillet 2010  et effective le 1er janvier 201), de cette barbarie d’un autre âge. La tauromachie au même titre que la tarte Tatin, le fest-noz, la tapisserie d’Aubusson, les parfumeurs de Grasse, maintenant entachés du sang des animaux.
 
Gloire à nous ! On est les seuls : « La France devient donc aujourd’hui la honte du monde, le premier pays à reconnaître la corrida comme faisant partie d’un ‘’patrimoine immatériel’’, la première étape pour que la France propose à l’Unesco de faire la même chose au niveau mondial. Tout cela est très grave. Cela va permettre à la corrida de recevoir d’importantes subventions de la part de l’Etat, ce qui n’était pas le cas pour l’instant, les communes, les départements et les régions versant déjà des millions d’euros de subventions pour ce spectacle barbare », commente Jean-Pierre Garrigues, vice-président du CRAC Europe (Comité Radicalement Anti Corrida pour la protection de l’enfance, 0675901193, 0608308030, pour protester, infos sur www.anticorrida.com ) » 
 
Une autre réaction depuis le Portugal, de Maria Lopes, coordonnatrice de l’UIMAB (International Movement Against Bullfights, Mouvement International Anti Corridas, www.iwab.org ) : « C’est une victoire pour les tauromachiques et aficionados et une honte pour la majorité des Français (72%), qui n’approuvent  pas ces pratiques barbares. Nous devons lutter pour empêcher que l’UNESCO les reconnaissent comme patrimoine mondial. »
 

 
Un gouvernement Français nauséabond pour Gérard Charollois, président de la CNV (Convention Vie et Nature pour une écologie radicale, www.ecologie-radicale.org ) : « Depuis leur accession au pouvoir, nous condamnons ceux qui affectionnent les tribunes de la cruauté. Aujourd’hui, pour tout ami des animaux, pour tout protecteur de la nature, pour tout humain pétri d’un peu d’empathie, ils sont démasqués. Une telle ignominie impose une sanction politique ! »

 http://www.anticorrida.com/ : la pétition en ligne : NON à L’INSCRIPTION DE LA CORRIDA À L’UNESCO 

Grande manifestation unitaire le 28 mai prochain à Paris !

A propos werdna01

Hors des paradigmes anciens et obsolètes, libérer la parole à propos de la domination et de l’avidité dans les domaines de la politique, de la religion, de l’économie, de l’éducation et de la guérison, étant donné que tout cela est devenu commercial. Notre idée est que ces domaines manquent de générosité et de collaboration.
Cet article, publié dans animaux, Culture, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.