Reporters sans frontières (RSF) fait dire la vérité aux dictateurs

En Belgique, la dernière campagne de Reporters sans frontières (RSF)  sur les « prédateurs de la liberté de la presse » délie radicalement les langues.
Sous le slogan « Parce qu’il y a des bouches dont la vérité ne sortira jamais« , l’organisation a publié fin avril dans les quotidiens belges des portraits de Vladimir Poutine, Mahmoud Ahmadinejad et Mouammar Kadhafi, chacun accompagné d’un code-barres.
Les lecteurs en possession d’un smartphone sont invités à prendre un cliché de ce tag interactif, puis à placer leur mobile à la place de la bouche du dirigeant. Les lèvres d’un journaliste se superposent pour dénoncer l’état de la liberté de la presse dans le pays.
Cette campagne, accessible depuis le site de l’opération, fait écho à la publication du rapport annuel de RSF consacré aux 38 chefs d’Etat  ou chefs de guerre « qui sèment la terreur parmi les journalistes« .
Le Monde du 10 mai 2011

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans International, Internet, Médias, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.