Faites comme je dis mais ne faites surtout pas comme je fais – Quand N. Sarkozy prône les bonnes manières… pour les autres

Le Post 20/05/2011 à 17h56
Nicolas Sarkozy se la joue Grand Schtroumpf (Montage Le Post)
Il n’y a pas que les Posteurs qui en ont marre de l’affaire DSK.

Nicolas Sarkozy aussi. Dans sa dernière année de mandat, le chef d’Etat français essaye tant bien que mal d’attirer l’attention, alors que tous les projecteurs sont braqués sur New York.

Pour cela, rien de tel qu’un petit discours lors d’une inauguration de caserne de gendarmerie dans le Var, plus précisément à La Londe-les-Maures, où s’est rendu jeudi Nicolas Sarkozy, raconte Nice Matin. L’occasion pour lui de reprendre l’un de ses thèmes favoris : la sécurité, devant 200 gendarmes.

Mais analysons-le ce discours. Ou du moins une partie :

« Vous avez le droit d’utiliser la force, mais c’est la force de la République. Vous ne devez pas vous laisser aller à la familiarité, on ne tutoie pas les gens », conseille ainsi le président aux forces de l’ordre.

Oui, vous avez bien lu : « On ne tutoie pas les gens ».

Ah bon ? Vraiment ? Une rencontre, fin 2007, entre le président et des pêcheurs du Guilvinec (Finistère), nous démontre l’exact contraire

Par ailleurs, le chef de l’Etat s’est posté en victime en évoquant l’affaire DSK et le parti socialiste : « Ils nous ont insultés, haïs, passés au laser et à la moulinette ! À nous de montrer que nous n’en faisons pas autant », rapporte Le Figaro
Oui, vous avez bien lu : « Ils nous ont insultés »


Mais bien entendu, en tant que représentant de la nation, Nicolas Sarkozy se doit d’être un modèle. Evidemment…
Sources : Nice Matin, Le Figaro, Le Parisien

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Débats Idées Points de vue, Médias, Police, Politique, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.