Tunisie – Après la révolution de jasmin : Au coeur des nouveaux médias

Cinq mois après la révolution de jasmin et le départ du président Ben Ali, comment la presse et les blogueurs tunisiens vivent-ils leur nouvelle liberté ?
 A travers un webdocumentaire publié depuis lundi, Henri-Pierre Fageon et Thierry Leclere, journalistes à Telerama.fr, dressent un état des lieux des avancées de la liberté d’expression dans ce pays d’où sont partis de nombreux mouvements de contestation secouant le monde arabe. Grâce à une carte interactive de la capitale, Tunis, le fragile printemps des médias met en lumière dix lieux clefs et autant de reportages.
 Parmi eux, au coeur de la ville, sur l’avenue Bourguiba, les membres du Club photo de Tunis commentent dans une vidéo leurs clichés pris lors de la révolution. Plus à l’est, rendez-vous dans les bâtiments du journal islamo-conservateur El Fajr, l’un des rares nouveaux médias en ordre de marche. Si le paysage médiatique tunisien peine à faire sa mue, cette série de témoignages s’interroge aussi sur ce que sont devenus les benalistes qui tenaient la presse et la télévision. Malgré les espoirs suscités par les blogs, ce document montre, à travers les médias, le long cheminement de la démocratie.
Le monde 08 juin 2011

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans International, Médias, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.