Popularité : nouvelle baisse pour Sarkozy et Fillon

Nouvel Obs Publié le 10-07-11 à 08:19    
 Seuls 21% de sondés font confiance au chef de l’Etat.
 La cote du confiance du couple exécutif entame l’été avec une baisse d’un point depuis juin, la cote de Nicolas Sarkozy a baissé d’1 point à 21% en juillet, comme François Fillon à 31%, selon le baromètre de confiance Harris Interactive pour le Journal du Dimanche publié dimanche.
A la question « faites-vous confiance ou non à Nicolas Sarkozy pour mener une politique qui réponde à vos attentes ? » L’ensemble des Français dit avoir confiance à 21% (- 1), et pas confiance à 75% (+ 3).
A la même question pour le premier ministre François Fillon. L’ensemble des Français répond avoir confiance à 31% (- 1) et pas confiance 65% à (+ 3).
Baisse chez les retraités
Malgré la « libération des journalistes otages en Afghanistan, la nomination de Christine Lagarde à la tête du FMI (alors qu’après l’affaire DSK la France ne partait pas forcément favorite), le remaniement gouvernemental, rien de tout ça n’est porté au crédit de l’Elysée » explique l’hebdomadaire dominical.
Le président candidat « baisse dans des catégories qui lui sont habituellement acquises », souligne Jean-Daniel Lévy, directeur d’Harris Interactive. « C’est le cas chez les retraités (-6 points) et, plus généralement, à droite (13 points perdus). Ce qui s’explique par une baisse auprès des sympathisants des formations de droite hors UMP : les pro-Borloo font désormais moins confiance à Sarkozy. En revanche sa cote remonte auprès des électeurs du FN. »
Le Nouvel Observateur – AFP
Enquête réalisée en ligne les 6 et 7 juillet 2011 auprès d’un échantillon de 1.005 personnes, issues de l’access panel Harris Interactive. Méthode des quotas.
 

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Politique, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.