Anduze Le train à vapeur des Cévennes à nouveau sur les rails

La locomotive à vapeur historique du train des Cévennes a repris du service après vingt ans d’absence, dont trois de restauration. La locomotive 140 C 27, classée monument historique, est la plus grosse actuellement en circulation régulière en France avec ses 150 tonnes et 1 400 chevaux, a indiqué la Citev, société d’exploitation du train à vapeur des Cévennes
Le Monde du 26 juillet 2011

Midi Libre – Anduze Le train à vapeur des Cévennes à nouveau sur les rails
 Le train à vapeur des Cévennes, véritable pièce de collection, fêtera son centenaire en 2017. (A. B.)
Ce mercredi, au terme d’une méticuleuse opération, la locomotive à vapeur 140 C 27 a retrouvé la voie ferrée qu’elle a arpenté de 1986 à 1991. Une renaissance !
Quelques Anduziens sont venus au spectacle, souvent avec un appareil photo en bandoulière pour immortaliser le retour de cette pièce de collection qui fêtera son centenaire en 2017 sur la voie ferrée qui relie Anduze à Saint-Jean-du-Gard.
Une ligne qu’elle connaît sur le bout des roues, même si depuis 1991, elle ne l’a plus sillonnée.
 Anduze Classée monument historique, la loco du Train à vapeur des Cévennes rentre au bercail Midi Libre
La locomotive historique du Train à vapeur des Cévennes est rentrée  à la maison. La 140 C 27 avait quitté Anduze le 22 février 2008, pour rejoindre les ateliers de Malowa, en ex-Allemagne de l’Est et en Pologne où elle a été restaurée de fond en comble.
Trois années et plus de 10 000 heures de travail auront été nécessaires pour redonner son lustre d’antan à la grande dame noire de quelque 111 tonnes et d’une puissance de 1 400 chevaux. Son périple routier de 800 kilomètres pour un convoi exceptionnel des transports Capelle est également exceptionnel et affole les compteurs.
Après avoir parcouru 510 kilomètres sur les voies ferrées allemandes, la SNCF interdisant la même chose sur les voies françaises, la locomotive a été prise en charge le  20 juin par deux camions du transporteur de Saint-Hilaire, qui de Lunéville à Châlons-sur-Sonne en passant par Lyon, (traversée de nuit en sens contraire) ont mis huit jours pour l’amener à bon port.

 

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Loisirs Tourisme, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.