Chine – Un accident évacué à grande vitesse – La presse et les internautes tentent de contourner la censure chinoise

 Wenzhou (province du Zhejiang, Chine) Envoyé spécial
La collision de deux TGV en Chine a fait 39 morts, le 23 juillet. L’attitude de Pékin, qui promet une enquête mais enterre les wagons, révolte les familles.

© Le Monde

 La presse et les internautes tentent de contourner la censure chinoise

Wenzhou (province du Zhejiang, Chine) Envoyé spécial

Alors qu’elles se sont réunies mercredi 27 juillet au milieu d’une gare, puis jeudi 28 sur une place publique, les familles de victimes de la collision entre deux trains à Wenzhou s’étonnent de ne pas voir de journalistes chinois. Autour d’elles, des caméras de télévision japonaises ou des reporters d’Hongkong, mais ceux des journaux qu’elles sont susceptibles de lire ne viennent plus leur parler. Les proches des victimes se doutent bien que leur discours dérange. Le bureau de la propagande est passé par là.
Selon une circulaire transmise aux médias locaux et qui a fait l’objet d’une fuite sur le site China Digital Times, les journalistes chinois doivent désormais : s’en tenir au bilan officiel ; ne pas se focaliser trop lourdement sur l’accident ; ne pas s’intéresser à ses causes ou mettre en doute la version officielle ; ne pas disséminer d’informations sur leurs microblogs. Au contraire, la presse doit attaquer le sujet sous l’angle de  » l’amour, plus fort que la catastrophe « .
Dans son journal du soir, la chaîne de télévision étatique CCTV utilise ainsi un bandeau noir spécial  » 7.23  » (pour 23 juillet). Une manière de tenter de reproduire l’émotion suscitée par la catastrophe du  » 5.12 « , le tremblement de terre du 12 mai 2008.
Une autre histoire
Tous les médias chinois sont appelés à se focaliser sur l’histoire de Yiyi, petite fille de 2 ans et demi qui effectuait son premier voyage en train rapide avec ses parents, tous deux morts dans l’accident. Elle aurait été sauvée par le capitaine Shao Yerong, chargé des opérations de sauvetage, qui a insisté pour pousser les recherches et permis de trouver Yiyi, aujourd’hui dans un état stable après une opération. Zhang Meilan, ami d’une autre victime, a eu une version différente par des proches de Yiyi : très endommagé, le wagon n’avait pas été fouillé mais allait être enlevé lorsque le capitaine Shao a exigé les recherches.
Fait inhabituel, la presse chinoise se lance dans une petite fronde. Huanqiu, pourtant toujours à la pointe du patriotisme, a dénoncé  » l’arrogance «  du pouvoir dans sa gestion de l’incident. Selon le journal, les dirigeants sont trop habitués à célébrer leurs réussites pour reconnaître leurs erreurs. Sa version anglophone, le Global Times, a repris le message. Plusieurs présentateurs de la télévision publique ont exigé à l’antenne des réponses du ministère des chemins de fer.
Sur Sina Weibo, l’équivalent chinois de Twitter, les internautes sont lancés dans une quête commune : trouver le conducteur du D 3115, le premier des deux trains. L’un dit l’avoir vu parler seul après l’accident, puis il a mystérieusement disparu alors qu’il doit avoir des précisions à donner sur le déroulement de l’accident. Tant de leurs questions restent en suspens. Mais la censure va vite, les messages trop critiques disparaissent. Une vidéo dont le titre prétend qu’elle montre la chute d’un corps lorsque des grues soulèvent un wagon abîmé est rapidement bloquée.
H. Th.
© Le Monde

 

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans International, Médias, Transport, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.