Brésil – Police : De l’incompréhension de la hiérarchie …

Le matin 4 août 2011

Le commissaire se prend pour un poète : la hiérarchie n’apprécie pas

Un commissaire de police des environs de Brasilia, Reinadlo Lobo, n’a pas réussi à réprimer… son côté poète et a rédigé en vers son rapport sur l’arrestation d’un voleur de motocyclette, a rapporté mercredi la presse brésilienne. Sa hiérarchie n’a pas apprécié et a exigé un rapport en bonne et due forme.

 Le prévenu s’est excusé
de ce geste erroné,

commence-t-il dans son rapport de trois pages.

Qu’importe s’il était à l’arrière ou à l’avant
je sais que j’ai arrêté sur le champ
ce type arrogant
qui en matière de délit était débutant,

poursuit le commissaire de Riacho Fundo, une commune située à 18 km de Brasilia. Et de conclure:

J’ai décidé de faire mon rapport sous forme de poésie
car je porte dans mon coeur la magie
de celui qui aime la fantaisie
pour lutter pour la paix et pour la vie.

Ses chefs n’ont toutefois pas apprécié sa veine poétique et lui ont réclamé un rapport en «bonne et due forme».

Le commissaire Lobo a tenté une dernière fois de justifier son texte : «Bien que difficile, notre travail comporte un peu d’idéalisme, un peu de fantaisie, une lutte pour un monde meilleur. J’ai voulu transformer tout ça en art, d’où l’idée de la poésie», a-t-il expliqué. 

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Culture, Insolite, poésie, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.