Les « oubliés des vacances » de plus en plus nombreux

France Info – lundi 8 août – 

« Il y a davantage d’enfants qui ne sont pas partis en vacances cet été » Julien Lauprêtre est le président du Secours populaire

Le Secours populaire organisera le 24 août prochain, comme tous les ans, la « Journée des oubliés des vacances » pour les enfants qui n’ont pas l’occasion de partir l’été. Cette formule répond à un besoin grandissant : l’association a enregistré en deux ans une hausse de 15% des demandes de participation. Plus généralement, le Secours populaire s’inquiète de la « misère qui gagne du terrain » en France.

France Info - Il y a deux ans, 5.000 enfants étaient déjà venus profiter des joies de la plage à Cabourg, en Normandie. - (c) AFP / MYCHELE DANIAU

Il y a deux ans, 5.000 enfants étaient déjà venus profiter des joies de la plage à Cabourg, en Normandie.
« Cela permet à des gosses d’être comme les autres », explique le président du Secours populaire, Julien Lauprêtre. Chaque année, à la fin du mois d’août, l’association permet à 50.000 enfants de familles défavorisées de passer une journée à la mer. « L’opération la plus spectaculaire » aura lieu cette année à Cabourg, dans le Calvados, où 4.000 enfants franciliens et 1.000 bénévoles sont attendus le 24 août prochain. 250 enfants issus de 20 pays étrangers sont également invités.
Pour cette « Journée des oubliés des vacances », le Secours populaire n’a jamais été autant sollicité : +15% de demandes de participation en deux ans. « C’est la grande contradiction » de la France, déplore Julien Lauprêtre, président du Secours populaire français. « Les autoroutes, les aéroports sont bouchés (par les touristes) mais un Français sur deux, un enfant sur trois, ne part pas en vacances« .
Au delà des enfants, « nous sommes un peu effrayés par cette misère qui gagne du terrain. Nous avons aidé 2 millions de personnes en 2009, 2,4 millions en 2010 et nous nous attendons à une hausse de 10% encore en 2011″ par rapport à 2010. Julien Lauprêtre déplore la baisse drastique du budget du Programme européen d’aide aux plus démunis (PEAD) en 2012 et la « suppression complète » prévue ensuite, selon lui, de ce programme.

A propos werdna01

Hors des paradigmes anciens et obsolètes, libérer la parole à propos de la domination et de l’avidité dans les domaines de la politique, de la religion, de l’économie, de l’éducation et de la guérison, étant donné que tout cela est devenu commercial. Notre idée est que ces domaines manquent de générosité et de collaboration.
Cet article, publié dans Loisirs Tourisme, Social, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.