Lettre à Jean-Claude Trichet

Les crises.fr 9 août 2011 – Olivier Berruyer
Jean Claude TrichetCher JC,
Je tenais à te remercier pour ta brillante intervention d’hier, couronnant plusieurs jours d’efforts.
Déjà, tu m’as épaté quand tu as réussi à faire voter par la BCE jeudi soir la reprise du programme d’achats d’obligations pourries des États européens en faillite (pléonasme lol). Tu as bien dû tordre le bras aux allemands, qui ne voulaient pas entendre parler de ceci, et même s’ils n’ont pas cédé, bravo !
Et alors dimanche soir, la réunion qui a validé le rachat des obligations italiennes, chapeau maestro !
Ca a bien marché : lundi matin, à 10h00, la Bourse faisait presque + 2 %, et BNP + 7 % ! Merci, cela m’a permis de te refourguer les obligations italiennes que j’avais, et de filer mes actions à quelques gogos, joli bénéfice pour moi aujourd’hui… Ceci étant, j’ai peu d’espoir sur l’efficacité à venir, au vu du succès précédent sur les autres pays fragilisés.
Bon, j’avoue que j’ai parfois un peu mauvaise conscience de voir que tu rachètes tous mes investissements pourris, mais bon, je ne vais quand même pas perdre d’argent non plus… Et puis rien de grave ne peut arriver à la BCE – si ? Enfin, à part la légère chute de la valeur de la monnaie… Mais bon tant que les clowns de la télé continuent à bien employer le mot « hausse de l’or » et surtout pas celui de « baisse de la monnaie », tout roule – ils sont nazes quand même, comme si l’or pouvait « monter » alors que cela fait 6 000 ans que c’est l’étalon monétaire… Je me demande s’ils voient le mètre diminuer quand leurs gosses grandissent, lol.
 Quelle réussite…
Enfin, une chance que nos amis politiques aient bien pris la peine en 1993 de vous donner non seulement votre « indépendance » dans le traité de Maastricht (ça, ça peut se discuter), mais surtout de ne prévoir ni responsabilité, ni aucun contrôle démocratique, ni validation des choix effectués ! Ca te fait quoi de te dire que tu as bien plus de pouvoir que Louis XIV ? (et sans même besoin de parler de « droit divin », trop fort) Des fois, j’ai peur en pensant à ce qui pourrait arriver à mon portefeuille si on vivait dans un régime démocratique… Et l’autre jour, j’ai même fait un cauchemar : j’ai rêvé qu’il y avait une révolution et qu’on instaurait le capitalisme, où les investisseurs privés devaient prendre leurs pertes sans les refacturer aux banques centrales, FMI, gouvernements… Et où les rémunérations correspondaient aux services rendus à la société et à l’économie réelle – brrrrrrrr…
Quoique, tu me diras que le traité de Maastricht précisait bien aussi « l’acquisition directe, auprès [des États], par la Banque centrale européenne ou les banques centrales nationales, des instruments de leur dette est également interdite. » (art. 123) – dire que c’est toi qui l’as négocié ! Tu en as racheté combien de milliards aujourd’hui d’ailleurs ? Arf, trop drôle, comme si j’interdisais à mon fils d’acheter un scooter, et qu’il demandait à son meilleur ami de le faire, avant de le lui racheter…
D’ailleurs, il y a un truc que j’aimerais que tu m’expliques : je n’ai jamais compris pourquoi il a été indiqué dans le traité européen que « L’objectif principal du Système européen de banques centrales est de maintenir la stabilité des prix. » (art. 127) et non pas « L’objectif principal du Système européen de banques centrales est d’empêcher les investisseurs privés de perdre de l’argent. » Cela serait tellement plus simple, et éviterait de te contorsionner – car vu tous les actifs pourris que tu rachètes à grand coups de planche à billets, tu risques bien de déclencher une hyperinflation, alors que ton seul objectif est de faire le contraire ! Mais fais gaffe quand même – c’est un coup à ce que nous perdions de l’argent, et là ce serait grave, pas comme quand c’est les petits contribuables qui sont tondus… Enfin bon, je dis ça, je dis rien, mon Jean-Claude (surtout que je suis « non imposable », touchant mes dividendes aux îles Caïmans)…
Tiens sinon, tu as vu, les politiques nous on refait le coup de « il faut sauver l’Italie »… Tu remercieras l’agence de communication d’ailleurs pour l’idée. Car réussir à faire croire qu’on sauve un pays débiteur, alors qu’on le fait juste souffrir pour sauver ses créanciers, c’est prodigieusement génial ! « Il faut sauver la Grèce, l’Irlande, le Portugal, l’Italie, le soldat Ryan, Willy… » Arf ! Et qu’ils continuent bien à parler des 1 800 Md€ de dette de la France et du risque pour leurs enfants, sans jamais se demander qui détient les 1 800 Md€ de créances (dont environ 80 % sont détenues par les 10 % les plus riches de la population, une chance que le secret règne là-dessus et qu’on ne sache pas vraiment qui détient la dette…), si tu vois ce que je veux dire… ;)
Par ailleurs Liliane Bettencourt te remercie pour ses obligations, elle a vraiment cru qu’elle allait perdre de l’argent… Mais bon, tant que les peuples se serrent la ceinture pendant des années pour la rembourser, todo va bene… Une chance que tu aies aussi personnellement des obligations, comme les autres gouverneurs de la BCE, cela aide à prendre les bonnes décisions, si tu vois ce que je veux dire… ;)
Tant que j’y pense, tu ne voudrais pas racheter mes vieilles obligations eurotunnels de 1988 et mes actions France Telecom de 2000, ça m’a vraiment miné le moral de perdre de l’argent avec… ? Promis je dirai rien aux allemands – ils sont trop lourds avec leur « éthique » et leur « responsabilité », ces pète-sec… Enfin bon, tant qu’ils paient et continuent à exploiter leur population en la payant mal, ça me va… Mais surveille-les de près quand même, je sens qu’il va encore falloir les menacer pour qu’ils nous soutiennent de nouveau. En revanche, pour les Italiens, à priori c’est bon, ta lettre a fait son petit effet ! (ils vont voir qui c’est qui commande ! Pourquoi n’as-tu pas demandé la suppression du Parlement au fait ?).
Bon, allez, il faut que je te laisse, je dois appeler le petit Barack pour le réconforter. Tu l’as entendu hier , avec son pathétique “les États-Unis seront toujours un pays triple-A” ? Flute, je ne sais pas comment lui annoncer que son AAA est décédé ce week-end. Je vais essayer de lui expliquer que mais oui, c’est comme Michael Jackson, qui sera toujours vivant dans nos coeurs… [cf. les 5 étapes du deuil, 1ère étape : le déni]
Et sinon, on se voit toujours au Fouquet’s la semaine prochaine Clodio ? Je t’invite – je te dois vraiment bien ça !
Amitiés M. Lémarché-Financillet
P.S. au fait, papy me dit de te demander si tu ne pourrais pas aussi lui racheter les emprunts russes de son grand-père ? Merci d’avance ! :)
Emprunt russe Dette
N.B il s’agit bien entendu d’une lettre ironique, à prendre comme telle…

Dessin Humour Cartoon Dette
 

Dessin Humour Cartoon Dette

A propos werdna01

Hors des paradigmes anciens et obsolètes, libérer la parole à propos de la domination et de l’avidité dans les domaines de la politique, de la religion, de l’économie, de l’éducation et de la guérison, étant donné que tout cela est devenu commercial. Notre idée est que ces domaines manquent de générosité et de collaboration.
Cet article, publié dans Démocratie, Economie, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.