Les deux scandales qui seraient derrière les émeutes en Angleterre

Les moutons enragés – 12 août 2011 – par benji

Deux scandales se cacheraient derrière les émeutes au Royaume-Uni, le premier révélé par le site Infowars d’Alex Jones, le second par le Dailymail, voilà de quoi non seulement alimenter le débat mais également soulever d’autres questions. Les émeutes auraient donc été organisées voire rémunérées et complètement encouragées, mais les policiers auraient reçu pour ordre de ne pas intervenir. Le but de tout cela? Faire monter la tension, utiliser une technique de manipulation des masses bien connue: Créer un problème pour proposer la solution par la suite.
By Monday night, police were using armoured vehicles and considering using baton rounds
Il a été affirmé aujourd’hui que les policiers ont reçu pour ordre de ne pas bouger et d’observer les émeutiers pendant qu’ils dévastaient les rues de Londres au lieu d’opter pour la confrontation directe avec eux.
Des initiés à Scotland Yard ont révélé que des équipes étaient frustrées par leur incapacité à gérer la situation et à arrêter les fauteurs de troubles alors qu’ils ont pillé et incendié des boutiques.
Ils avaient apparemment  reçu pour consigne de tenter de contenir toute violence sans pour autant arrêter de délinquants qui seraient plutôt identifiés par le biais de vidéos par la suite, selon le Times.
C’est seulement le lundi soir, quand les émeutes se sont d’avantage aggravées qu’il y a eut un changement de tactique et que des véhicules blindés appelés Jankels ont été utilisés pour disperser les foules.
Mardi soir, quelque 16 000 officiers ont également envahi les rues de Londres – presque le triple du déploiement de la nuit précédente – et ils ont finalement reçu le feu vert pour affronter les gangs.
Police are said to have complained they were ordered to go 'soft' on rioters

On dit que les policiers se sont plaints car ils ont reçu comme commandement d’y aller « soft » avec les émeutiers

Source et suite en anglais sur dailymail.co.uk

On peut multiplier les hypothèses quand à cette information, mais la plus solide serait peut-être l’instauration de la loi martiale ou le durcissement des règles de sécurités sur le territoire anglais en prévision d’un éventuel krach économique. Le concept est plutôt simple, l’économie est sur la sellette, les bourses ont un regain de vitalité mais restent très très fragiles, le gros krach a été évité, mais les prévisions parlent juste d’une question de temps avant que l’inévitable arrive, ce qui implique des émeutes et un soulèvement populaire comme il n’y en a jamais eut auparavant, les solutions sont donc là: provoquer des émeutes et laisser faire pour que la population réclame elle-même des mesures de sécurités qui auraient été imposées d’ici quelque mois et cela de force. D’ailleurs, des milices se sont formées pour prêter main forte aux policiers, une partie de la population étant favorable à l’utilisation de balles réelles contre les émeutiers, d’autres dénonçant les émeutiers suivant les nombreuses photos publiées, etc…
Les jeunes se seraient vu offrir de l’argent pour commencer les émeutes  
Violence à Leicester, après que des « journalistes » aient tenté de payer les jeunes, selon des tweets
Alors que les troubles massifs dont souffre le Royaume-Uni se propageaient de Londres à d’autres villes la nuit dernière, des prétentions ont émergé selon lesquelles des individus se faisant appeler « journalistes » auraient offert de payer les jeunes pour qu’ils commencent les émeutes, ce qui suggère un effort pour provoquer une partie de la violence.
Selon des tweets envoyés par des gens qui étaient dans la ville de Leicester la nuit dernière tentant de sécuriser leurs communautés, on aurait dit aux jeunes de provoquer le chaos en échange d’argent. Leicester a été frappée par la violence plus tard cette nuit, alors que des jeunes ont attaqué des bâtiments dans le centre-ville.
« Il y avait des essaims de jeunes asiatiques, noirs, et blancs, cagoulés dans les 20 ans, certains aussi jeunes que 12 ans, qui étaient pourchassés hors du centre-ville de Leicester aux alentours de minuit, » a déclaré le propriétaire de night-club James Cockerill à la BBC.
Dans un message qui a été transmis à la police de Leicestershire, un utilisateur de Twitter appelé « leicestertalk » écrit, « AadamSparkzz & ses potes viennent de se faire offrir de l’argent par ces journaleux afin qu’ils commencent une émeute à Leicester#. »
« Les têtes de noeud qui ont essayé de nous offrir de l’argent pour commencer une émeute à #Leicester« , dit un autre tweet, qui incluait une photo d’une voiture bleue garée sur le trottoir avec ses occupants se trouvant à proximité dans la rue.
« Les médias ont sombré encore plus bas – corrompre des jeunes pour qu’ils commencent une émeute. Témoignage fiable que c’est ce que qui s’est passé à #Leicester, » a twitté un autre.
A en juger par les tweets, les hommes dans le véhicule ont de toute évidence dit aux enfants qu’ils étaient journalistes. La plaque d’immatriculation du véhicule révèle que la voiture est une Volkswagen Passat Se Tdi (4 Door Saloon). Cependant, le véhicule peut n’avoir aucun lien avec les hommes sur la photo.
Des posteurs de messages sur un forum ont spéculé la nuit dernière que l’histoire des journalistes aurait pu tout simplement avoir été une couverture pour cacher la véritable identité des employeurs des hommes qui sont vu sur la photo. Cependant, il est important de souligner que l’affirmation selon laquelle les occupants ont offert de l’argent aux jeunes pour commencer des émeutes n’est rien de plus qu’une allégation à ce stade.
Embaucher des provocateurs, ou utiliser des agents d’infiltration pour commencer des émeutes est devenu une méthode de routine pour justifier la répression brutale, même si la tactique est principalement utilisé lors des sommets mondiaux.
Nous avons documenté de nombreux cas du Royaume-Uni au Canada en passant par les États-Unis, où les autorités ont utilisé soit des anarchistes Black Bloc pour générer la violence, ou ont tout simplement compté sur leurs propres policiers en civil se faisant passer pour des fauteurs de troubles pour provoquer le chaos.
Source: infowars via wikistrike via leveil2011
La théorie tient la route? Pourquoi imposer une loi martiale ou des règles sécuritaires à une population alors qu’on peut faire en sorte que cette même population réclame les règles sécuritaires en question? Si ces informations sont malheureusement exactes, internet a joué un rôle déterminant et les manipulations sont alors dénoncées. 

A propos werdna01

Hors des paradigmes anciens et obsolètes, libérer la parole à propos de la domination et de l’avidité dans les domaines de la politique, de la religion, de l’économie, de l’éducation et de la guérison, étant donné que tout cela est devenu commercial. Notre idée est que ces domaines manquent de générosité et de collaboration.
Cet article, publié dans Police, Social, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.