50 sujets pour éviter de parler de la dette

Produits dérivés  – 16 août 2011

 

Le problème avec la dette, c’est que non seulement on ne parle plus que de ça, mais qu’en plus personne n’y comprend rien. Tous ces chiffres, ces pourcentages, ces acronymes, ça fout franchement la trouille — et on sent bien que nous n’avons, nous, honnêtes citoyens, aucune emprise sur tout ce micmac.

Je vous propose donc de laisser nos gouvernants démêler ce sac de noeuds tous seuls, et de discuter pendant ce temps des vrais sujets : ceux sur lesquels on peut émettre une opinion raisonnable et pondérée avec une poignée de cacahouètes dans la main gauche et un verre de rosé dans la droite. Vous trouverez ci-dessous un échantillon gratuit de cinquante (oui, 50) de ces grandes questions de société.

Cette liste n’est en aucun cas exhaustive : n’hésitez pas à vous montrer créatifs et à m’en suggérer d’autres si le coeur vous en dit. (Les candidats à la présidentielle, eux, ne se gêneront pas.)

1. La circulation routière (si si, ça marche à tous les coups)
2. L’insécurité galopante (vieux pot, meilleure soupe)
3. L’immigration, non moins galopante (éviter les tabous)
4. Le communautarisme/le multiculturalisme/la binationalité/l’islam (facile)
5. La séparation de l’église et de l’État/la laïcité (un peu pareil mais plus consensuel)
6. La suppression des allocations familiales en cas d’absence scolaire (exemple anglais)
7. DSK (presque trop facile)
8. La réforme de la justice (trop longtemps repoussée)
9. La réforme du droit du travail (idem)
10. La réforme des institutions (prendre les problèmes à la racine)
11. La réforme de tout ce qu’on veut (faire preuve de créativité)
12. La productivité en entreprise (moteur de la croissance)
13. L’égalité hommes-femmes en entreprise (modernité, etc.)
14. Les minimas sociaux (France qui se lève tôt)
15. La lutte contre le terrorisme (vigilance)
16. Les révolutions arabes (échange de poncifs)
17. Les émeutes anglaises (Schadenfreude)
18. Les manifestations en Israël (idem + ultra-libéralisme)
19. La possibilité de déclaration d’un État palestinien (indignation)
20. La guerre en Libye (BHL, voir n. 4)
21. La guerre en Afghanistan (il est temps, etc.)
22. L’état catastrophique de l’armée (service militaire)
23. L’état catastrophique de l’école (avenir du pays)
24. L’état catastrophique du lycée (prévention contre sanction, etc.)
25. L’état catastrophique des universités (compétitivité, voir n. 12)
26. La formation tout au long de la vie (modernité, voir. n. 13)
27. Les dispositifs de lutte contre le chômage (yaka)
28. Les dispositifs de lutte contre l’exclusion (idem, main sur le coeur)
29. Les dispositifs de lutte contre l’illettrisme  (pièces jaunes)
30. Le fléau de l’obésité (américanisation, malbouffe, Maginot)
31. Le fléau de l’anorexie (idem)
32. La violence à la télévision (voir n. 24, mais de droite)
33. La violence dans les jeux vidéo (idem)
34. La violence sur Internet (voir n. 15)
35. La très nécessaire régulation d’Internet (idem + n. 16)
36. La très nécessaire régulation des prix du logement (voir n. 27)
37. La très nécessaire régulation de la finance (terrain glissant)
38. La très nécessaire régulation de tout ce qu’on veut (voir n. 11)
39. Le financement de la culture (millions)
40. Le financement de la presse (rotatives + n. 16)
41. Le financement des retraites (comique de répétition)
42. Le financement de tout ce qu’on veut (des sous !)
43. La légalisation des drogues douces (Amsterdam)
44. La lutte contre le traffic de drogue (reportage exclusif)
45. L’interdiction de fumer dans les lieux publics (voir n. 30)
46. Le prix des cigarettes (voir n. 19)
47. Le prix du lait (sensations pures)
48. Le prix du pétrole (experts plateau)
49. La difficile situation économique des agriculteurs (terroir)
50. La politique agricole commune (on peut raconter ce qu’on veut)

Voilà, je viens de sauver ce qu’il vous reste d’apéros à prendre cet été. Ne me remerciez pas.

A propos werdna01

Hors des paradigmes anciens et obsolètes, libérer la parole à propos de la domination et de l’avidité dans les domaines de la politique, de la religion, de l’économie, de l’éducation et de la guérison, étant donné que tout cela est devenu commercial. Notre idée est que ces domaines manquent de générosité et de collaboration.
Cet article, publié dans Humour, Résistance, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.