Belgique : étape franchie vers une sortie de crise

La Belgique a franchi dans la nuit de mercredi à jeudi une « première étape décisive » vers une sortie de la crise politique dans laquelle elle se débat depuis des mois.
 Le PM pressenti, le socialiste francophone Elio Di Rupo, a semble-t-il gagné un pari risqué. Mercredi matin, il avait claqué la porte des négociations et fait état du « blocage total » des discussion en vue de former un gouvernement de plein exercice, 458 jours après les législatives du 13 juin 2010.
Les présidents des huit partis flamands et francophones associés aux discussions ont pu dégager un consensus sur  les divers aspects relatifs à ‘BHV’, l’arrondissement électoral bilingue de « Bruxelles-Hal-Vilvorde », le seul de Belgique, réunissant la capitale du pays et sa banlieue en Flandre.
Cette question est au coeur du contentieux entre Flamands et francophones. Les premiers réclament depuis des années sa scission afin de mettre fin à des droits linguistiques, électoraux et judiciaires spéciaux dont bénéficient les seconds dans la périphérie flamande de Bruxelles.
 Si tous les obstacles sont franchis, il faudra encore définir le programme de la future coalition pour qu’un gouvernement de plein exercice voie enfin le jour.
Le Monde du 15 septembre 2011

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Europe, Politique, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.