Voulez-vous rire ? Vous voulez rire …?

 
  « Le rire est le propre de l’homme », écrit Rabelais dans « L’avis aux lecteurs » de Garguantua. Mais avez-vous ri aujourd’hui ?
 « Il semble bien que l’école, le travail et les conventions sociales nous incitent peu à peu à devenir plus sérieux et à perdre notre capacité à rire spontanément », puis-je lire sur Passeportsante.net qui se fait le relais d’un triste constat : « Dès notre plus jeune âge, on rirait jusqu’à trois cents fois par jour, sans raison, par pur plaisir. A l’âge adulte, ce serait moins de vingt fois par jour. » Des données certes controversées, mais qui ne prêtent pas à rire (TinyURL.com/3d7fs4).
Comment dérider ses zygomatiques ? « Rire, ça ne se refuse pas parce que ça ne se commande pas », écrit Christophe Gallaire, professeur de lettres (TinyURL.com/3nz3e95).
 Laissez-moi vous guider vers mes rires d’aujourd’hui : les vidéos de Norman et ses « Bilingues » que je me repasse en boucle (TinyURL.com/43ox5dy). « Amazing », non ? Sans oublier celles de Cyprien : « Le même que moi » (TinyURL.com/3typqk3) hisse ma jauge au beau fixe.
Peut-être n’en rirez-vous pas… mais résisterez-vous à la vidéo « Laughs » (Vimeo.com/26784202) ? Du bambin à l’adolescent, de l’adulte au vieillard, le rire fuse et jaillit en mille éclats. Les uns et les autres s’esclaffent. Une hilarité générale et communicative. Au fil du temps, et des âges, gros plans sur des visages illuminés par d’irrésistibles fous rires. Les yeux se plissent, les visages s’empourprent, les bouches s’ouvrent, laissant s’échapper des vocalisations inarticulées, des « ah ah ah » aux « hi hi hi ». Seul ou à plusieurs, les rires secouent et courbent les corps, s’ils ne les mettent pas à terre. Il rit à gorge déployée, elle dissimule son visage derrière ses mains. Il rejette la tête en arrière, croulant sous le poids de l’émotion, elle prend appui sur un mur, se tenant les côtes. Devrais-je vous menacer d’un « souriez, vous êtes filmés » pour vous entendre rire aujourd’hui ?
Article paru dans le Monde édition du 14.09.2011 C’est tout Net !

 

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Culture, Humour, Santé, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.