Le Canard enchainé – Les petits potins du 14 Septembre 2011 : Fillon, Raffarin, Sarkozy, Copé et Frédéric Péchenard

 

De Fillon – Bien ajusté

De Fillon, ce missile tiré la semaine dernière devant des visiteurs :
«  Il faudrait mettre Valérie Pécresse en congés. Elle a autant de crédibilité au ministère du Budget que Brice Hortefeux aux Droits de l’Homme ».
Un seul tir : deux morts. Le premier ministre fait des progrès.

De Raffarin – qui se paie Sarkozy

Pour tenter de ramener Jean-Pierre Raffarin à de meilleurs sentiments à son endroit après la chicaya qui les a opposés au sujet de l’augmentation de la TVA sur les billets d’entrée des parcs d’attractions. Sarkozy a non seulement renoncé à son projet, mais il aussi proposé à l’ancien premier ministre d’entrer au Conseil Constitutionnel en 2013  et d’en devenir président en 2016, à la place de Jean-Louis Debrée. Carrément.
Pas dupe, Raffarin a répliqué sans rire par cette promesse : sa petite-fille épousera un des fils du Président ! Sarkozy, paraît-il, en est resté tout chose.
Comme quoi le phénix du haut Poitou pet parfois être marrant

De Sarkozy – Plus c’est grave mieux ça vaut

Toute chose a du bon : Sarkozy entend plus que jamais utiliser la crise comme argument de campagne : Je ne suis pas sûr que les Français comprennent bien ce qui se passe, estime-t-il, mais je remarque qu’ils ont désormais comme première préoccupation la question de déficits. Ce sera un élément important de la campagne. Et celui qui apparaîtra le plus crédible pour répondre à ces problème, ce sera moi.
Sûr qu’un président qui a fait passer le déficit de 2,8 à 8,7 % du PIB bénéficie d’une crédibilité de fer.

 De Jean-François Copé – Cerné par les ‘’cons ‘’

« Je suis allé à Nice parce qu’il fallait montrer l’unité du mouvement. Mais entouré de tous ces cons, ce fut une épreuve ». C’est le commentaire en petit comité de Jean-François Copé après le meeting anti-FN organisé par Christian Estrosi à Nice le wouiquende dernier.
« Une épreuve », parce que le secrétaire général de l’UMP a du se farcir le discours du conseiller spécial de l’Elysée Henri Guaino, « un Malraux de bac à sable », a-t-il flingué. Et parce que Copé s’est fadé la présence constante de son ennemi intime, Xavier Bertrand. Enfin il a trouvé que Nathalie Kosciusko-Morizet était « moins intelligente qu’on le croit » et Estrosi « moins con qu’on ne le croit ».
Si avec tous ces compliments, il ne cimente pas l’UMP …

 La Légion d’honneur.

Frédéric Péchenard, le directeur général de la police nationale, devait recevoir la Légion d’Honneur, le 7 septembre, des mains de Sarkozy, mais la cérémonie a été reportée au 28 novembre, officiellement en raison, d’un agenda surchargé (« Le Monde » du 08/09).
Et pas du tout en raison d’une surveillance illégale de la presse.
Le Canard semaine du mercredi 14 septembre 2011

 

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans chronique, Politique, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.