Les Indignés se font entendre, de New York à Paris

Rue89 – 19 septembre 2011 – Pierre Haski
Capture_decran_2011-09-17_a_21.07.14_0.png
Les Indignés font parler d’eux ce samedi. A New York d’abord, où des milliers de personnes se sont rassemblées à proximité de Wall Street, le temple du capitalisme américain protégé par d’importantes forces de l’ordre. Et à Paris où la « marche des indignés » venus d’Espage est arrivée dans la capitale française, avant de poursuivre son chemin vers Bruxelles, le coeur de l’Europe.
L’événement le plus spectaculaire, et le mieux organisé, est assurément celui qui se déroule ce samedi à New York. Relayé par live streaming sur plusieurs sites, comme on le voit sur la capture d’écran ci-dessus. A l’appel d’une coalition d’organisations, ce rassemblement, popularisé sur le réseau Twitter par le hashtag (mot-clé) #occupywallstreet, est le premier écho outre-Atlantique aux mouvements qui traversent le monde arabe, l’Europe du sud et Israël.
WallStreet1.jpg
Capture_decran_2011-09-17_a_21.14.17.png
Un mouvement original ainsi résumé sur Twitter par un participant dont le message a été massivement rediffusé :
« OccupyWallStreet n’est pas un mouvement anarchiste mais c’est la classe moyenne américaine qui crie son rejet d’un système qui la marginalise ».
 
Capture_decran_2011-09-18_a_11.04.38.png
A Paris, plus modestement, quelques centaines de personnes ont manifesté jusqu’à l’opéra de la Bastille en compagnie des marcheurs venus d’Espagne et qui sont en route pour Bruxelles afin de porter leur message auprès des institutions européennes.
Mais pas plus qu’avant l’été, lorsque des « indignés » français ont tenté de reproduire place de la Bastille l’occupation de rue de Madrid, il n’y avait, samedi à Paris, les prémices d’un mouvement de masse. Session de rattrapage le 15 octobre à Bruxelles, avec un rassemblement pan-européen : « Indignés de tous les pays, unissez-vous !

A propos werdna01

Hors des paradigmes anciens et obsolètes, libérer la parole à propos de la domination et de l’avidité dans les domaines de la politique, de la religion, de l’économie, de l’éducation et de la guérison, étant donné que tout cela est devenu commercial. Notre idée est que ces domaines manquent de générosité et de collaboration.
Cet article, publié dans Démocratie, Résistance, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.