Mobilisation face à la décision du Pôle emploi de généraliser la correspondance par e-mail

Radiations par e-mail : Pôle emploi sommé de faire machine arrière

Politis mardi 20 septembre 2011, par Anne Solesne Tavernier
Dans un article intitulé « Maintenant, on radie par e-mail », Politis révélait la décision de Pôle emploi de généraliser les courriers électroniques, au détriment des chômeurs. Associations et syndicats protestent.
La mobilisation face à la décision du Pôle emploi de généraliser la correspondance par e-mail avec les demandeurs d’emploi s’organise. Dans un courrier commun, différentes associations et syndicats, dont la Ligue des droits de l’homme, SNU-Pôle Emploi ou Recours Radiation [1], dénoncent un manque d’information auprès des chômeurs et un manque de transparence auprès des représentants du personnel. Les organisations rappellent que la généralisation des courriers électroniques a été réalisé « dans des circonstances inadmissibles ».
« On voit bien que la contribution au « développement durable » de Pôle emploi se fait sur le dos des chômeurs », déplorent les signataires de cette lettre. En effet, cette « innovation » ne tient compte ni de la « fracture numérique » entre chômeurs, ni des pannes et bugs dont l’informatique et l’Internet peuvent être victimes. Les témoignages de chômeurs radiés pour « absence à convocation » sont d’ailleurs de plus en plus nombreux depuis le passage des courriers aux e-mails le 20 juin dernier.
Un certain nombre de demandeurs d’emploi ont reçu leurs courriers (convocation à entretien, rappel, avertissement avant radiation) dans leur « espace personnel » sans le savoir. D’autres ont été alerté, mais ils n’y ont rien trouvé. Ainsi, les chômeurs paient les pots cassés de cette « directive » du service public pour l’emploi. Les syndicats et associations mobilisés dénoncent une « innovation qui renforce volontairement la déshumanisation de Pôle emploi (…) faute de pouvoir dématérialiser les chômeurs ».
 Et de rappeler que « les conséquences de l’application de cette décision, prise de manière unilatérale, juste avant l’été, sont déjà mesurables : +25,1 % de radiations administratives en juillet » (Sur cette hausse, lire « Les radiés du chômage » sur le blog de Thierry Brun).
Cette lettre ouverte se conclut sur une injonction au directeur général de Pôle emploi : le retrait « immédiat » de la note prévoyant la dématérialisation des courriers. Dans le cas contraire, Christian Charpy devra transmettre ladite note et faire connaître les « voies et modalités de recours contre cette décision de maintien d’envois des courriers dématérialisés ». Pour l’heure, on attend toujours la réaction de Pôle Emploi…
Notes
[1] Agir Ensemble contre le Chômage, l’Association Pour l’Emploi l’Information et la Solidarité, l’Appel et la Pioche, APNEE/Actuchomage, la CGT-Chômeurs, CGT-Pôle Emploi, la Fédération SOLIDAIRES Sud Emploi, la Coordination des Intermittents et Précaires d’Ile de France, la Coordination Révoltées des Invisibles Enragé(e)s, Génération Précaire, les Marches Européennes, le Mouvement National des Chômeurs et Précaires, le Syndicat des Avocats de France.

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Internet, Résistance, Travail, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.