Les Pinçon-Charlot : « Le risque, c’est de laisser la planète finance nous mener dans le mur »

France Info – 25 septembre 2011

Plusieurs mesures assez radicales pour réguler l’économie, parmi les propositions des sociologues Michel Pinçon et Monique Pinçon-Charlot – auteurs du best seller « Le Président des riches » – : nationalisation des banques, suppression de la TVA ou encore lutte acharnée contre les paradis fiscaux.

« Tous les revenus qu’ils soient du travail, du patrimoine ou du capital devraient être imposés de la même façon, de manière très progressive, jusqu’à 99% pour la dernière tranche » estiment Michel Pinçon et Monique Pinçon Charlot.

Une véritable révolution fiscale nécessaire selon eux pour parvenir à un système d’imposition plus juste, qui résoudrait au passage tous les problèmes de « niches ».

Les sociologues souhaitent aussi une nationalisation des banques « afin qu’elles se limitent à leur vocation : prêter aux entreprises et aux particuliers pour l’investissement et la consommation », loin de la spéculation à base de produits financiers dérivés.

Ils plaident aussi pour la construction d’une véritable Europe de la solidarité et pour l’interdiction effective des paradis fiscaux, dont profitent y compris des banques françaises au travers de certaines filiales.

Autre cheval de bataille : une profonde réforme du système politique, avec interdiction du cumul des mandats, limitation du nombre de ces mandats ou reconnaissance du vote blanc, afin que les élus soient plus représentatifs de la société française.

———————–

Comptes de campagne : Eva Joly milite pour la mise en place de « contrôles en temps réel » pour la présidentielle de 2012

 

Réagissant aux suites du volet financier de l’affaire Karachi, la candidate d’Europe-Ecologie-Les Verts a proposé de créer une commission pour surveiller les prochaines élections présidentielles.

 

« Ce ne sont pas les événements de 1995 qui sont intéressants. Ils font l’objet d’une instruction et je suis sûre que Renaud (van Ruymbeke) va trouver la vérité. Il faut s’intéresser aux commissions payées à Takieddine en février 2007« , a souligné Eva Joly samedi sur France Info.

 

« Nous avons aussi vu avec le financement (présumé) illicite de la campagne de Balladur, en cours d’instruction, que le contrôle à postériori ne suffit pas « , a-t-elle poursuivi au micro d’Isabelle Raymond.

 

Eva Joly qui plaide donc pour «  une commission qui surveillera les élections 2012 en temps réels « .

A propos werdna01

Hors des paradigmes anciens et obsolètes, libérer la parole à propos de la domination et de l’avidité dans les domaines de la politique, de la religion, de l’économie, de l’éducation et de la guérison, étant donné que tout cela est devenu commercial. Notre idée est que ces domaines manquent de générosité et de collaboration.
Cet article, publié dans Economie, Politique, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.