EPR de Penly : l’enquête publique attendra

Reporterre.net – 27 septembre 2011 –

Malgré Fukushima, le gouvernement voudrait lancer rapidement l’enquête publique sur un projet de réacteur EPR à Penly. Le le Haut Comité pour la Transparence et l’Information sur la Sécurité Nucléaire lui suggère d’attendre.

Suite à la saisine de Robin des Bois, le Haut Comité pour la Transparence et l’Information sur la Sécurité Nucléaire (HCTISN) met en garde le gouvernement sur le lancement anticipé de l’enquête publique sur le projet EPR de Penly en Haute Normandie. Robin des Bois est membre du Haut Comité. L’avis est disponible sur le site Internet du Haut Comité, après que tous les ministres concernés en aient été informés.

L’ASN (Autorité de Sûreté Nucléaire), l’IRSN (Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire) et le CEA (Commissariat à l’Energie Atomique) ont approuvé cet avis et considèrent que le lancement dès le mois d’octobre de l’enquête publique tel qu’il est souhaité par EDF, le ministre de l’Industrie et le préfet de Haute Normandie ne serait pas compatible avec le calendrier des Evaluations Complémentaires de Sûreté dîtes « stress-tests ».

Ces évaluations ont été déclenchées après l’évènement de Fukushima à la demande du Premier Ministre et le Haut Comité pour la Transparence et l’Information sur la Sécurité Nucléaire y est étroitement associé. Les conclusions de ces travaux ne seront pas rendues avant la fin de l’année.


Source : Communiqué de presse de Robin des bois

A propos werdna01

Hors des paradigmes anciens et obsolètes, libérer la parole à propos de la domination et de l’avidité dans les domaines de la politique, de la religion, de l’économie, de l’éducation et de la guérison, étant donné que tout cela est devenu commercial. Notre idée est que ces domaines manquent de générosité et de collaboration.
Cet article a été publié dans Energie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.