David Douillet et « le sparadrap » du nouveau ministre des sports

Sud-Ouest 27 septembre 2011
 Quelle politique sportive pour les « tapettes »?
Le comité organisateur de la journée mondiale contre l’homophobie s’interroge sur la politique du nouveau ministre envers les « tapettes », terme que le sportif avait employé pour désigner les homosexuels dans son autobiographie
Le premier rendez-vous officiel de David Douillet, tout nouveau ministre des sports, se fera-t-il avec les représentants de l’Idaho, le comité organisateur de la journée mondiale contre l’homophobie ? Et ce pour évoquer sa future politique envers les « tapettes », un terme qu’avait employé le sportif pour désigner les homosexuels?
 Difficile encore à certifier mais Louis-Georges Tin, le président de ce comité, a d’ores et déjà envoyé un courrier en ce sens.
Pour une raison simple : c’est que du côté d’Idaho, on n’a pas oublié la désormais célèbre petite phrase du judoka, publiée dans son autobiographie et qui disait précisément ceci : « On dit que je suis misogyne. Mais tous les hommes le sont. Sauf les tapettes ! »
En conséquence, le comité Idaho a demandé à rencontrer au plus tôt le nouveau ministre pour évoquer cette question.
« Jusqu’alors, rappelle Louis-George Tin, le ministère des Sports avait montré l’exemple en matière de lutte contre les discriminations. Le 17 mai 2009, à l’occasion de la Journée mondiale contre l’homophobie et la transphobie, Rama Yade avait lancé un grand plan contre l’homophobie. »
« Ce plan avait été plus ou moins poursuivi » par Chantal Jouanno, qui avait repris le poste et a démissionné lundi après son élection au Sénat, mais « cela va-t-il durer? », se demande le comité.
Une certitude, le comité d’Idaho met au défi aujourd’hui David Douillet, « ceinture noire de judo », de devenir également « ceinture noire de lutte contre les discriminations ».
 

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Politique, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.