Crise économique – New York : 700 arrestations, pont de Brooklyn bloqué

Manifestations contre la crise : 700 arrestations à New York
Elles avaient bloqué le pont de Brooklyn, provoquant sa fermeture, pour protester contre les effets de la crise économique. 700 personnes ont été arrêtées samedi à New York. «Certaines ont été relâchées après quelques heures, d’autres resteront un jour» en cellule.
La manifestation avait débuté dans l’après-midi à Liberty Plaza, dans le quartier de la finance, où campent depuis deux semaines des militants du mouvement «Occupons Wall Street». Des centaines de personnes se sont ensuite dirigées vers le pont de Brooklyn, selon la police qui a précisé que la majorité des manifestants étaient restés sur le trottoir, sans incident.
VIDÉO. Arrestations sur le pont de Brooklyn
Des manifestants arboraient des pancartes écrites à la main incitant à «en finir avec la Fed», la Réserve fédérale, ou à braquer des «bombes au poivre sur Goldman Sachs», grande banque d’investissement new-yorkaise mise en cause pour son rôle dans la crise des «subprime» ou emprunts à risque, qui a dégénéré en crise économique générale en 2008.

Des militants d’«Occupons Wall Street», qui s’inspire des mouvements pro-démocratiques du printemps arabe, ont indiqué camper dans un parc du sud de Manhattan pour traduire leur «mécontentement provoqué par l’actuel climat politique et économique».

«Nous sommes de toutes les races, tous les sexes, toutes les croyances. Nous sommes la majorité. Nous sommes les 99%. Et, nous ne voulons plus être silencieux», ont-ils expliqué sur leur site internet. Une manifestation dans le même esprit a également eu lieu à Boston (nord-est), aux abords des bureaux de la Bank of America. Vingt-quatre personnes ont été arrêtées. Selon les organisateurs, 3000 personnes y ont participé.

Le Parisien Publié le 02.10.2011, 07h50

VIDÉO. New York : les indignés dénoncent les violences

Sur Inventerre : Enquête Le Monde  | 27.09.11  A l’heure ou le « vieux sage » de 93 ans sort « Indignez-vous » aux Etats-Unis et publie un nouvel ouvrage, retour sur un phénomène éditorial et politique Stéphane Hessel, l’indigné Lire la suite
Jusqu’au 30 septembre, il est à New York, pour assister à la demande d’adhésion de la Palestine à l’ONU – une cause qu’il défend -, mais aussi pour assurer la promotion de Time for Outrage, vendu 10 dollars (7 euros). Indignez-vous ! avait déjà été traduit dans l’hebdomadaire britannique de gauche, The Nation, en mars, puis publié en Angleterre. Dans la version américaine, Stéphane Hessel a souhaité ajouter quelques mots sur la gouvernance mondiale, un hommage à Benjamin Franklin et des explications sur son engagement pour la Palestine qu’il entend mener de front avec son attachement pour Israël, ce qui peut être considéré comme la quadrature du cercle de l’autre côté de l’Atlantique…

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans International, Résistance, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.