Borloo n’avait prévenu personne, sauf… Sarkozy !

L‘entreprise Borloo est en liquidation ! Faute d’être parvenu à « fédérer les centres » qui n’ont pas assez de places et trop de candidats, l’UMP est fermement encouragée par l’Elysée à reprendre le petit personnel. Tous les égarés sont les bienvenus au bercail, même ceux qui ont prononcé des mots qui fâchent.

Confusions multiples

Borloo est confus. Il ne voulait pas ajouter la « confusion à la confusion », mais il est confus à tous les sens du terme. Confus dans les motivations quelque peu embrouillées de son renoncement. Les députés ne suivaient pas, terrorisés par Sarkozy qui les avait menacés de les priver de leur investiture aux législatives.

Avec sa candidature avortée, il aura au moins fait évoluer le centrisme. Avant lui, les voix du centre pour la présidentielle se négociaient au second tour. Désormais, grâce à son renoncement, les siennes se marchandent avant !    (Eric Emptaz – Le Canard Enchaîné du 5/10/11)

A propos werdna01

Hors des paradigmes anciens et obsolètes, libérer la parole à propos de la domination et de l’avidité dans les domaines de la politique, de la religion, de l’économie, de l’éducation et de la guérison, étant donné que tout cela est devenu commercial. Notre idée est que ces domaines manquent de générosité et de collaboration.
Cet article, publié dans chronique, Politique, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.