Edouard Courtial : Le mea culpa du nouveau secrétaire d’Etat aux Français de l’étranger décrié le jour de sa nomination …

Nouvel Obs  05-10-11  par Julien Martin

Courtial s’excuse face aux Français de l’étranger

Edouard Courtial (AFP)
Décrié dès le jour de sa nomination, le nouveau secrétaire d’Etat aux Français de l’étranger a fait son mea culpa en toute discrétion.
A peine nommé et déjà obligé de s’excuser. « Le secrétaire d’Etat que je suis désormais regrette que le député que j’étais ait signé cette proposition de loi », a déclaré Edouard Courtial, vendredi dernier, quelques heures après son installation au secrétariat d’Etat chargé des Français de l’étranger.
Un mea culpa concédé à huis clos devant l’assemblée des Français de l’étranger, qui se réunissait pourtant en séance publique toute la semaine à Paris. Il faut dire que, la veille, les rares journalistes présents ont pu mesurer la tension suscitée par cette nomination.
Les élus de cette assemblée n’ont que peu goûté de voir leur représentant au gouvernement, David Douillet, s’en aller moins de trois mois après sa nomination. Ils ont même craint qu’il ne soit pas remplacé et ont fait chauffer les téléphones de l’Elysée.
Surtout, Edouard Courtial, proche de Brice Hortefeux, avait déposé le 11 mai une proposition de loi « visant à permettre la perte de nationalité pour les citoyens non domiciliés fiscalement en France ». Ce qui est précisément le cas de nombreux Français de l’étranger.
« On aurait dû regarder de plus près avant de le nommer », s’est emporté Christophe-André Frassa, sénateur des Français de Monaco. « C’est comme si j’avais été nommé ministre de l’Agriculture, alors que je venais de demander la suppression des aides aux agriculteurs ! »
Julien Martin – Le Nouvel Observateur

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Non classé, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.