Le mouvement Occupy Wall Street s’étend aux Etats-Unis

Le Monde.fr avec Reuters – 07/10/11 –  

A Los Angeles, le 6 octobre 2011.

A Los Angeles, le 6 octobre 2011.AFP/DAVID MCNEW

Les manifestants qui s’élèvent contre le système financier américain et les inégalités économiques sous le nom Occupy Wall Street ont gagné du terrain, jeudi 6 octobre, aux Etats-Unis et ont trouvé des soutiens au sommet même de l’Etat. « Ces manifestants expriment une suspicion plus largement partagée envers la manière dont fonctionne notre système financier », a déclaré, jeudi 6 octobre, le président américain, Barack Obama. Pour le vice-président Joe Biden, « les Américains ne pensent pas que le système est juste ».

 

Depuis le rassemblement initial des « indignés » de Wall Street le 17 septembre, les protestations se multiplient dans les villes américaines. Des rassemblements ont eu lieu à Tampa, Trenton, Jersey city, Philadelphie, Norfolk, Chicago, Saint Louis, Houston, San Antonio, Austin, Nashville, Portland, Seattle et Los Angeles.

Lors de la manifestation de mercredi à New York, des syndicats ont rallié les rangs du cortège, ce qui laisse à penser que le mouvement pourrait encore prendre de l’ampleur. Près de 5 000 personnes ont formé le cortège, ce qui en fait le défilé le plus important depuis le début du mouvement.

« Ce n’est que le début, prédit à Philadelphie un cadre dans une société de transport. Les camionneurs vont apporter leur soutien de ville en ville. » Dans la ville, un millier de personnes ont arboré des pancartes où l’on pouvait lire sur l’une d’entre elles « Je ne pensais pas que ‘par le peuple, pour le peuple’ représentait 1 % [de la population] ».

A Los Angeles, une centaine de protestataires se sont réunis devant la Bank of America dans le centre-ville, tandis que d’autres ont essayé de monter une tente. Plusieurs ont été arrêtées après avoir refusé de démonter ce qu’ils avaient pu assembler.

A propos werdna01

Hors des paradigmes anciens et obsolètes, libérer la parole à propos de la domination et de l’avidité dans les domaines de la politique, de la religion, de l’économie, de l’éducation et de la guérison, étant donné que tout cela est devenu commercial. Notre idée est que ces domaines manquent de générosité et de collaboration.
Cet article, publié dans Economie, International, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.