L’Elysée achète le vote des agriculteurs avec l’argent des consommateurs ?

Slovar – 13 Octobre 2011
Les buveurs de sodas financeront la majeure partie de la « TVA sociale » imposée par le Président pour couvrir les 210 millions d’exonération de cotisations sociales, offerts aux agriculteurs. Un habile façon d’acheter le vote agricole avec l’argent des consommateurs !

S’il existe bien une habitude détestable, à l’approche d’une élection présidentielle, c’est celle qui consiste à trouver le moyen de favoriser une partie de l’électorat, afin de faire le plein de ses voix. C’est exactement ce que vient de faire le Président de la République en annonçant une exonération de cotisations sociales pour les employeurs de salariés agricoles.

Mais direz-vous, comment peut-on faire l’impasse sur des recettes alors que les caisses sont vides et qu’il est indispensable d’améliorer les résultats des comptes sociaux ?

Et bien en utilisant la sempiternelle méthode du Président « qui n’a pas été élu pour augmenter les impôts » : En créant une nouvelle taxe !

Pour ce faire, la commission des Finances de l’Assemblée : « a décidé mercredi d’alourdir la future taxe française sur les boissons contenant des sucres ajoutés ou des édulcorants afin de financer en partie les baisses de charges sociales dans l’agriculture » Reuters

La commission propose aux députés de porter cette taxe de 3,58 € à 6,22 euros par hectolitre. Elle concernera également les boissons contenant des édulcorants et rapportera 250 millions d’euros de recettes en 2012 contre les 120 millions d’euros initialement prévus.

A noter au passage une augmentation de : « la taxe intérieure de consommation (TIC) sur le fioul domestique utilisé comme carburant diesel à usage professionnel (dont les agriculteurs sont les utilisateurs), sera portée de 5,66 à 7,20 euros par hectolitre » qui représentera 80 millions.

Curieusement, cette augmentation n’a pas fait bondir les organisations et syndicats agricoles, dans la mesure où l’état avait accepté de leur consentir, bien avant l’annonce du Chef de l’Etat, une baisse des cotisations … financé par les buveurs de soda !

Il faut dire que rien n’est trop beau pour les agriculteurs qui, en 2007, pour le second tour concentrait 87% des partisans de la FNSEA et 91% de la Coordination rurale.

Néanmoins, le 3 avril 2011, baromètre agricole Terre-net/ BVA, spécial présidentielles 2012, révélait que si : « Les agriculteurs sont toujours clairement à droite, ils ne portent décidément plus Nicolas Sarkozy dans leur cœur (…) Il arriverait certes en tête mais il ne recueillerait que 32 à 34 % des voix des agriculteurs contre 51 % en 2007 (…) » Marine Le Pen étant créditée de 30% !

Or comme le rappellait Public Sénat : « (…) Il y a 430 000 chefs d’exploitation, 600 000 conjoints ou aides familiaux. C’est une population qui fait plus d’un million d’actif (…) » dont le vote sera déterminant en 2012 !

Si on ajoute à cela que la FNSEA qui a affirmé qu’elle ne donnerait pas de consignes de vote pour la présidentielle mais précisait que : « Les réponses des candidats à la présidentielle permettront aux agriculteurs, qui ne sont plus systématiquement acquis à la droite, d’orienter leur choix (…) » indiquait dans le même temps qu’elle réclamait : une « TVA sociale ou antidélocalisation » destinée à réduire d’au moins 30% le coût horaire des salariés agricoles pour l’aligner sur celui de ses compétiteurs européens.

On comprendra mieux le récent geste de notre Président à l’égard du monde agricole.

De quoi ôter tout suspense sur le résultat du débat en séance publique la semaine prochaine à l’Assemblée Nationale où la majorité parlementaire se fera un plaisir de valider cette aide au « vote utile » !

A propos werdna01

Hors des paradigmes anciens et obsolètes, libérer la parole à propos de la domination et de l’avidité dans les domaines de la politique, de la religion, de l’économie, de l’éducation et de la guérison, étant donné que tout cela est devenu commercial. Notre idée est que ces domaines manquent de générosité et de collaboration.
Cet article, publié dans Agroalimentaire, Politique, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.