La planète des Indignés manifeste dans plus de 950 villes et 82 pays

Le Monde – 15 octobre 2011
Les « Indignés » de la planète manifestent samedi 15 octobre. De la City de Londres à Wall Street en passant par la Puerta del Sol de Madrid, des milliers de personnes vont exprimer leur mécontentement et demander de nouveau la « démocratie réelle » dans plus de 700 villes.
Voici les lieux de rassemblements en France  de ce samedi 15 octobre :
  • Aix-en-Provence  
11h00 : rencontre avec les gens du quartier sur le marché du Jas de Bouffan
13h30 : pique-nique partagé au bas du cours Mirabeau
15h00 : dessert et animations aux allées provençales.
17h00 : assemblée citoyenne au bas du cours Mirabeau,
  • Ales : Alès, place du Cratère 14h-17h
  • Angers : 14 h, Place du ralliement
  • Amiens 15h Place Gambetta
  • bayonne, 14h place de la liberté (devant la mairie)
  • Bordeaux : Départ 14h Place Pey-Berland (mairie de Bordeaux) Parcours : rue des Frères Bonie, Cours d’Albret, place Gambetta, Clémenceau, allées de Tourny, Grand théâtre, rue Esprit des lois, miroir d’eau sur les quais, Alsace Lorraine, Pey Berland. Plusieurs interventions, prises de paroles et animations sont prévues tout au long du parcours, ainsi que 5 mn de vacarme ! (Apportez des casseroles, crécelles, tambours, etc.) Prévoyez votre pique-nique.
  • Caen : 18h face à la préfecture
  • Chalon-sur-Saône  A partir de 15 h00 Place de Beaune déambulation festive, assemblée populaire, concerts.
  • Clermont-Ferrand : 15h Place de Jaude
  • Dax : à partir de 9h30 au marché couvert, rue d’Aulan
  • Genève : 13:30 – 21:00 devant le Palais des Nations
  • Grenoble : Place Victor Hugo à 14h
  • Limoges : 14 Heures place de la motte
  • Lyon : 14h, place Bellecour (Apportez tout ce que vous jugerez utile à votre confort et au confort collectif (pique-nique, tentes, instruments de musique, banderoles…)
  • Marseille :
13H00 place Général de Gaulle Pique-nique de partage, puis ateliers, débats et rencontres.
16H00 départ pour le Cours Julien afin d’y tenir l’assemblée populaire marseillaise du 15 octobre
  • Montpellier : sur l’Esplanade  à 14h
  • Nantes : 14h00 place royal (place du peuple)
  • Narbonne : 9h30 déambulation, et à 14h un rassemblement est prévu à Port la Nouvelle
  • Nice 13H30 place Massena Pique-nique de partage, puis ateliers, débats et rencontres
  • Nimes à 15 h devant la maison carrée
  • Orléans : 15h place Louis Roguet (rue de Bourgogne)
  • Paris : Rendez-vous à 14h pour des assemblées populaires locales devant les gares de Lyon, de Châtelet, Austerlitz, du Nord, de Saint-Lazare, et dans d’autres lieux (Belleville…)
    17h à l’Hôtel de Ville pour une AG connectée aux AG de Barcelone, New York, Madrid, Bruxelles etc.
  • Pau : départ de la Place Clemenceau à 11H, jusqu’à la MJC Berlioz, Construction de la tente des indignés
  • Perpignan 11 H place de la Victoire (Castillet)
  • Pezenas Rassemblement à 9h30 sur la place du marché
  • Poitiers Rassemblement à 14h30, Place d’Armes
  • Rennes : 12h au mail François Mitterrand
  • Saint Etienne : la place de l’Hôtel de Ville
  • Strasbourg : place Kléber de 14 à 17h
  • Tarbes : 10h30 derrière le tribunal
  • Tour : 12h,  place de la victoire
  • Toulouse : Place Arnaud Bernard à 14h
  • Valence : 10h: Rassemblement une banque à Valence (sur boulevard, statue qui lit)
Pour en savoir plus : le site évènement du 15 octobre
Aujourd’hui, les revendications des « Indignés » sont les mêmes à l’échelle de la planète. Tous exigent une société « éthique », « plus démocratique » et où les préoccupations des sans grade seraient mieux prises en compte par les différents pouvoirs.
De nationales, les revendications des « Indignés » sont devenues globales. Retour sur un mouvement qui ne cesse de prendre de l’ampleur.

Sur la Puerta del Sol, à Madrid, le 15 mai 2011, date de naissance du mouvement des "Indignés".

Sur la Puerta del Sol, à Madrid, le 15 mai 2011, date de naissance du mouvement des « Indignés ». 
En mai 2011, des centaines de jeunes Espagnols se réunissent sur la Puerta del Sol, à Madrid. Leurs revendications, au départ, sont locales. A la veille des élections municipales et régionales, ils dénoncent les mesures d’austérité et le chômage massif qui frappe la jeunesse espagnole. Pour se faire entendre des partis politiques, ils menacent de boycotter les élections et décident de camper sur les places des plus grandes villes espagnoles.
>> Lire : Les Indignés espagnols se félicitent du succès mondial de leur mouvement

Une manifestation des "indignés", place de la Bastille, qui dénoncent notamment l'explosion de la dette des Etats européens.

Une manifestation des « indignés », place de la Bastille, qui dénoncent notamment l’explosion de la dette des Etats européens.
 « Los Indignados », surnommés ainsi par la presse locale, vont faire des émules. Très vite, des mouvements solidaires se mettent en place dans d’autres pays européens. Comme en France, à Paris, où sur la place de la Bastille, des centaines de jeunes, moins nombreux et moins organisés, tentent de lancer un mouvement similaire. Un échec.
>>Lire : Après Madrid, les « indignés » français s’installent place de la Bastille

En Grèce, les "Indignés" ont été rejoints par des milliers de grévistes pour dénoncer l'application du plan de rigueur du gouvernement Papandréou.

En Grèce, les « Indignés » ont été rejoints par des milliers de grévistes pour dénoncer l’application du plan de rigueur du gouvernement Papandréou.  
Avec l’accentuation de la crise, les Grecs prennent le relais et deviennent le fer de lance du mouvement. Des centaines de jeunes Grecs occupent la place Syntagma. Toutefois, les Grecs manifestent essentiellement pour dénoncer leur politique intérieure et débraient massivement contre le plan de rigueur imposé par leur gouvernement.
>>Lire : Le mouvement grec n’est pas celui des Espagnols

Après des semaines de campement, les indignés israéliens ont été délogés par les forces de l'ordre, en septembre 2011.

Après des semaines de campement, les indignés israéliens ont été délogés par les forces de l’ordre, en septembre 2011. 
Le mouvement rebondit, là ou on ne l’attendait pas. Hors d’Europe en Israel, à Tel-Aviv. En juillet, des milliers d’Israéliens installent leurs tentes dans la rue. Le mode opératoire est le même, les revendications aussi. Comme la société israélienne n’est pas des plus revendicatives, les « Indignés » israéliens donnent une nouvelle ampleur au mouvement et l’internationalise.
>> Lire l’éditorial du Monde : Le message politique des Indignés israéliens

Les Américains sont rentrés tard dans la danse mais ce sont eux qui ont relancé le mouvement des Indignés.

Les Américains sont rentrés tard dans la danse mais ce sont eux qui ont relancé le mouvement des Indignés. 
Comme souvent, ce sont les Américains qui donneront une dimension planétaire au mouvement. Depuis un mois, des New-Yorkais de tout âge occupent un square, près du temple de la finance, Wall Street. Ils imposent le slogan « We the 99 % », soit  « nous représentons 99 % de la population mondiale face au dernier pourcent qui s’accapare les richesses ». Un slogan qui maintenant fédère le mouvement.
>> Lire notre interview d’un chercheur de l’IRIS : « Ils estiment que leurs dirigeants ne les représentent plus »
Depuis le mouvement continue d’essaimer. A Londres, à Rome mais aussi à Rio de Janeiroau Koweit, à Toronto.  Ou encore à Bruxelles, où vendredi, une manifestante a été blessée par un policier.
A l’image du printemps arabe, le mouvement des « Indignés » se structure sur Internet. On ne compte plus les sites recensant la moindre action. Mais, rançon de son esprit démocratique, égalitaire et international, les « Indignés » peinent à faire émerger un leader, véritable caisse de résonnance de leurs revendications.

A propos werdna01

Hors des paradigmes anciens et obsolètes, libérer la parole à propos de la domination et de l’avidité dans les domaines de la politique, de la religion, de l’économie, de l’éducation et de la guérison, étant donné que tout cela est devenu commercial. Notre idée est que ces domaines manquent de générosité et de collaboration.
Cet article, publié dans Résistance, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.