@rrêt sur images – Recrutement : les coulisses du documentaire-choc

Gazette n° 199. asi@arretsurimages.eu 15 octobre 2011
Rarement un documentaire aura eu un impact aussi fort, et aussi inattendu. A peine avait-il été diffusé sur France 2, la semaine dernière, en fin de soirée, que « la gueule de l’emploi » faisait l’objet d’un étonnant bouche à oreille. Il faut dire que le documentaire, remarquable, montre une séance de recrutement de futurs courtiers en assurances, propre à conforter une vision terrible du monde de l’entreprise. Les candidats sont manipulés, humiliés, amenés à se combattre. Les recruteurs sont odieux. Et tout ça pour… un emploi payé au SMIC (commissions non comprises, tout de même).
Effet le plus marquant de la « gueule de l’emploi »: quelques jours plus tard, un jeune internaute mettait en ligne un site indiquant les noms et adresses des recruteurs (1), et invitant leurs voisins à leur faire connaître leur manière de penser. Le réalisateur, Didier Cros, n’a-t-il pas noirci le trait dans son montage ? Et à propos, que pense-t-il de cet appel aux représailles contre les protagonistes de son film ? Didier Cros est notre invité cette semaine. Notre émission est ici. (2)
Et ne manquez pas la chronique de Didier Porte (3), qui pulvérise l’opération DSK-Sinclair-Ivan Levai.

Daniel Schneidermann
1) http://www.arretsurimages.net/contenu.php?id=4379
(2) http://www.arretsurimages.net/contenu.php?id=4383
(3) http://www.arretsurimages.net/contenu.php?id=4384
(4) http://www.arretsurimages.net/abonnements-formulaire.php

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans chronique, Travail, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.