Gazette d’@rrêt sur images : Sommet de l’euro : pour comprendre vraiment

 gazette n°201 asi@arretsurimages.eu
Un sommet européen, c’est forcément une machine à fabriquer de l’enfumage. Enfumer les marchés pour freiner la spéculation, et enfumer les citoyens, à qui les gouvernants s’efforcent de masquer leurs concessions, et de magnifier leurs acquis. Didier Porte, qui en fait cette semaine le sujet de sa chronique, a coiffé son plus beau chapeau pour fêter le grand, le magnifique triomphe français à Bruxelles. Sa chronique est ici. (1)
Plus sérieusement: vous peinez à vous faire une opinion sur le dernier « sommet de la dernière chance » ? Vous peinez à déceler ce qu’ont gagné, ou concédé, l’Allemagne, la France, la Grèce, les banques ? Vous vous demandez quel rôle exact va jouer la Chine ? Pas d’inquiétude. C’est normal. Aucune réponse à ces questions ne va de soi. Pour vous éclairer, nous avons choisi d’y consacrer notre émission de la semaine. Nous y avons croisé les regards de deux économistes représentant « les deux gauches », Karine Berger, conseillère de François Hollande, et Jacques Généreux, proche de Jean-Luc Mélenchon. Il est rare qu’apparaissent aussi nettement les lignes de partage radicales, entre les deux familles de la gauche. Mais dans cette crise sans précédent, nous considérons de notre devoir de vous aider à vous faire votre opinion ! Notre émission est ici (2).
Daniel Schneidermann
(1) http://www.arretsurimages.net/contenu.php?id=4426
(2) http://www.arretsurimages.net/contenu.php?id=4427
(3) http://www.arretsurimages.net/abonnements-formulaire.php

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans chronique, Europe, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.