Présidentielles 2012 – Le candidat socialiste oppose le coût proposé de l’éducation aux 75 milliards de cadeaux fiscaux de N. Sarkozy

Hollande oppose 2,5 milliards pour 60.000 postes aux 75 milliards de « cadeaux fiscaux » de Sarkozy
François Hollande, candidat socialiste à la présidentielle, a opposé vendredi les 2,5 milliards d’euros que coûterait pendant son quinquennat sa proposition de créer 60.000 postes dans l’Education nationale aux « 75 milliards d’euros de cadeaux fiscaux » pendant le quinquennat de Nicolas Sarkozy.
« Je veux préparer l’avenir, c’est-à-dire l’avenir de nos enfants. Si on veut qu’il y ait de la croissance, si on veut qu’il y ait demain de l’emploi, il faut que nos enfants soient les mieux formés possible. Ce n’est plus le cas. Il y a eu 100.000 suppressions de postes dans l’Education nationale », a-t-il dit à France 2.
« L’argent, c’est 500 millions d’euros par an, à la fin du quinquennat — le mien si je suis élu par les Français–, ça fera 2,5 milliards », a-t-il assuré, alors qu’il y a eu « 75 milliards d’euros de cadeaux fiscaux pendant tout le quinquennat de Nicolas Sarkozy ».
« Ma proposition c’est 2 milliards et demi », a-t-il insisté.
« Il n’y a qu’une seule limite à ma proposition: est-ce qu’on pourra trouver encore des jeunes qui se présentent aux concours de l’Education nationale? », s’est interrogé le député de Corrèze.
« Je ne dissimule pas le coût –500 millions d’euros, 2 milliards et demi à la fin du quinquennat– mais la vraie limite c’est +est-ce que dans le découragement qui existe aujourd’hui dans la jeunesse pour préparer les concours de l’Education nationale, on pourra encore trouver des étudiants qui voudront se destiner à ce métier-là?+ », a-t-il demandé.
En réponse à M. Hollande, le ministre de l’Education nationale Luc Chatel a assuré vendredi soir à l’AFP que le candidat socialiste à la présidentielle « navigue entre mensonge et incompétence » lorsqu’il évalue à 2,5 milliards d’euros pendant son quinquennat sa proposition de créer 60.000 postes dans l’Education nationale.
Selon le ministre, la création de 60.000 postes, c’est 12.000 postes par an sur cinq ans, « soit 500 millions d’euros la première année, 1 milliard la deuxième année, 1,5 milliard la troisième année, 2 milliards la quatrième année et 2,5 milliards la dernière année ». Le cumul « serait alors de 7,5 milliards d’euros et non de 2,5 milliards », a ajouté M. Chatel.
TV 5 MONDE PARIS (AFP) – 29.10.2011 © 2011 AFP

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.