hackers anonymes : « Nous sommes les auteurs » du piratage de l’UMP

Nouvel Obs  10-11-11

Après avoir publié les données personnelles des élus UMP, les hackers expliquent le pourquoi et le comment de leur action.

Le groupe de hackers anonymes, ayant piraté et publié des données personnelles sur les élus UMP, a envoyé un communiqué en français pour revendiquer son action, sobrement signé « DoX-UMP ». « Nous sommes les auteurs de la publication des données ‘légèrement’ privées des députés UMP », lancent-ils en introduction.
Ils précisent qu' »aucun site ‘institutionnel’ n’a été attaqué, ni même visé » et que « les données [publiées] sont issues d’une société d’hébergement et de création de sites internet privée (mes-conseils.fr) ». Ils pointent la négligence du « webmaster qui laisse quasi-ouvert son serveur MySQL [et] qui utilise le même mot de passe partout ».
Les hackers ont récupéré l’intégralité d’une base de données après une injection SQL, à savoir l’exploitation d’une faille de sécurité présentée ici comme « flagrante ». « Ces failles SQL étaient présentent sur environ 30 sites personnels de personnalités UMP [et] nous a mené à plus de 160 bases de données, dont la plupart étaient directement liées avec l’UMP », racontent le groupe.
Des « cyber-idéalistes »
Les hackers, qualifiés d' »irresponsables » par plusieurs élus, rappellent : « nous aurions pu tenter de pirater le site de l’assemblée-nationale ‘de l’intérieur’ ou publier toutes les données aperçues sur ce serveur, contenu des e-mails, identifiants et mot de passe compris. [Pourtant] nous avons choisi de ne publier qu’une partie des données, expurgée de ce qu’il y avait de plus sensible ».
Les pirates se présentent comme des « cyber-idéalistes » et tiennent à rappeler que « chaque jour des centaines de personnes se font pirater leurs données privées transmises à des sociétés privées ; données qui sont ensuite partagées sur le net, dans l’indifférence totale de ces sociétés privées piratées, et des responsables politiques ». Ils remémorent ainsi à l’UMP : « plus de fichiers = plus de fuites ».
« Nous ne sommes pas des ennemis des institutions. Nous n’appelons pas à la haine, mais nous soutenons les luttes citoyennes, et même parfois, les luttes ‘par effraction’! », concluent-ils.
Message publié par « DoX-UMP » (Capture d’écran)

Le  Nouvel Observateur
 

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Internet, Médias, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.