Les Anonymous ont-ils trouvé leurs ennemis ? : un groupe baptisé « Voxel Project » s’est attaqué au site de BFM TV

Nouvel Obs Publié le 14-11-11

Des hackers déclarent la guerre aux Anonymous

 Le mystérieux « Voxel Project » explique au « Nouvel Observateur » avoir des « informations sur des centaines d’Anonymous », dont leurs « commandants ».
Les Anonymous ont-ils trouvé leurs ennemis ? Le mystérieux « Voxel Project » promet de révéler « les identités de certains chefs des Anonymous » le 25 décembre prochain et explique sa démarche au « Nouvel Observateur ». Une étrange menace, loin d’être prise à la légère.
Dans la nuit de dimanche à lundi 14 novembre, un groupe baptisé « Voxel Project » s’est attaqué au site de BFM TV pour annoncer une future guerre contre le groupe d’internautes anonymes.
Le site de la chaîne d’informations a été détourné pour renvoyer vers une vidéo YouTube, postée par le compte « VoxelProject ». Dans cette vidéo, le groupe annonce, en français : « Le 25 décembre, malheureusement, la fête ne sera pas pour tout le monde. Nous vous offrirons le plus beau des cadeaux : les identités de certains chefs des Anonymous et d’autres groupes de script-kiddies ». Etonnante promesse sachant qu’officiellement les Anonymous ne disposent d’aucun « chef ».
« Protéger notre pays »
Contacté par « le Nouvel Observateur », le « projet Voxel » précise : « Nous ne pouvons supporter l’idée qu’un groupe, Anonymous, impose, sans forme de débat, sa façon de penser et bloque tel ou tel site », critiquent-ils. « Nul n’a le droit d’imposer une manière de penser et de bloquer des millions de personnes. »
« Beaucoup de personnes pensent que la structure Anonymous n’est pas organisée. C’est faux . A l’origine, [il y a] un véritable commandement », affirment les hackers, prétendant avoir des « informations sur des centaines d’Anonymous ».
Les Anonymous se sont toujours présentés comme une masse anonyme d’internautes dont l’organisation est anarchique : pas de leader, pas de responsable, pas de porte-parole.
Un membre français des Anonymous confie toutefois au « Nouvel Observateur » que la menace « n’est pas prise à la légère » : « nous avons mis en place un groupe de protections des données [personnelles] ».
Les Anonymous s’interrogent sur une potentielle corrélation entre « Voxel Project » et l’attaque de mai dernier contre AnonOps, principal réseau où se retrouvaient les Anonymous pour discuter. « Nous craignons d’avoir affaire à des fous vengeurs… mais apparemment ils sont déjà hors d’état de nuire puisque leur compte YouTube vient d’être supprimé [NDLR : le compte a été clos ce mardi 15 novembre] », conclut l’Anonymous français. 
« Nous vivons en France »
Dans sa vidéo, les pirates de BFM affirment : « Il est de notre devoir de citoyen de protéger notre pays, nos citoyens [et] les entreprises françaises. Nous souhaitons communiquer leurs informations aux services de renseignement Français et stopper le plus rapidement ce groupe ».
Interrogé par « l’Obs » sur ces motivations, le groupe détaille : « Depuis plusieurs semaines, plusieurs mois, nous constatons avec tristesse la faiblesse des sites internet français, et donc la multiplication des attaques envers ces derniers – pour citer un exemple récent : ‘Charlie Hebdo‘. Il est contre-éthique pour un réel ‘hacker’ de modifier la page d’accueil d’un journal dans le seul et unique but d’atteindre à la liberté d’expression. Internet se veut libre ».
A la question sur leurs origines, le « projet Voxel » affirme simplement : « Nous ne sommes pas tous ‘100% Français’, mais nous vivons en France ». « ‘Voxel‘ est un pixel en trois dimensions. [Nos] trois dimensions : les entreprises, les citoyens et Internet. Nous nous engageons à surveiller les entreprises de manière invisible et 100% gratuite », ajoute-t-il.
Les hackers concluent par un message à BFM TV hacké : « Nous présentons nos plus sincères excuses aux équipes de BFM et admirons leur travail ».
La vidéo originale du « Voxel Project » :
Boris Manenti – Le Nouvel Observateur

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Internet, Médias, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.