Concertation – Les Français plébiscitent la « démocratie participative »

Les Français plébiscitent la « démocratie participative » dans la prise de décision politique, 90% d’entre eux pensant que c’est une bonne chose, selon le premier baromètre de la concertation réalisé par Harris Interactive pour le cabinet de conseil Res publica et présentée mercredi
Certes, indique le sondage, deux tiers des Français seulement ont entendu parler de « démocratie participative ». Mais lorsqu’on leur explique clairement ce dont il s’agit, 90% d’entre eux répondent que c’est une « bonne chose », contre 8% qui jugent que c’est une « mauvaise chose », et 2% qui ne se prononcent pas.
Selon l’explication proposée aux sondés, la « démocratie participative » ou concertation consiste à mettre en place des réunions, des ateliers citoyens, des forums sur internet, des questionnaires… permettant notamment de demander l’avis des citoyens avant une prise de décision par les élus. Elle vise donc à les associer à la préparation des décisions publiques.
Si 35% des Français déclarent par ailleurs avoir eu connaissance de démarches de « démocratie participative » au sein de leur commune, ils sont 46% à estimer qu’il n’y a pas assez de démarches de participation dans leur commune, 1% qu’il y en a trop, 51% « ni trop, ni pas assez », et 2% ne se prononcent pas.
80% d’entre eux considèrent qu’il faut développer les initiatives de « démocratie participative », 18% y étant opposés.
Par ailleurs alors que 91% des personnes interrogées déclarent qu' »une bonne décision est une décision qui respecte l’intérêt général », elles sont 86% à répondre qu' »une bonne décision a fait l’objet d’une discussion avec ceux qu’elle concerne » (plusieurs réponses possibles).
Enfin la confiance dans les responsables politiques est liée à leur proximité et à la taille de l’échelon concerné: 65% des personnes interrogées font confiance aux élus de leur commune, 60% à ceux de leur intercommunalité, 57% aux élus régionaux et 56% à ceux du département, 36% aux eurodéputés, 34% aux parlementaires, 29% au président de la République et 27% aux ministres.
Enquête réalisée en ligne du 29 juin au 6 juillet et du 13 au 20 juillet auprès d’un échantillon de 1.370 personnes représentatif de la population de 18 ans et plus résidant dans une commune d’au moins 3.500 habitants, à partir de l’access panel Harris Interactive (méthode des quotas).
 TV5MONDE PARIS (AFP) – 16.11.2011  © 2011 AFP
 
 
 

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Débats Idées Points de vue, Démocratie, Politique, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.