Individualisme excessif & relations liquides

VIA TROP VITE

D’après Zygmunt Bauman, la caractéristique essentielle de la société contemporaine est son caractère « liquide », c’est à dire : flexible, précaire, soumise à une évolution effrénée et perpétuelle, et dépourvue de « poteaux indicateurs » stables. Ballotté par des forces économiques et sociales le sommant de s’adapter en permanence à une « conjoncture » en redéfinition permanente, ce dernier est tenu de participer à un consumérisme de masse aliénant, qui l’enferme dans un état d’insatisfaction perpétuelle. Après avoir décrit la « vie liquide » dans ses grandes lignes (I), nous verrons en quoi la sortie de ce système est de son point de vue à la fois indispensable et quasi-impossible à mettre en œuvre (II).

Lire la suite

A propos Frédéric Baylot

MÉDITACTION, BANDE DESTINÉE & POLÉTHIQUE « Fer senzill i lleuger, per més serenitat i alegria. » http://frederic.baylot.org/
Cet article, publié dans Consumérisme, Débats Idées Points de vue, Politique, réflexion, Résistance, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.