Règne animale : la laie sauvée dans la forêt, s’est fort bien accoutumée à sa vie avec les humains ! mais elle dérange …

Sud-Ouest 18/11/2011 par Didier PIganeau

 La laie dérange

Pour garder Pépette chez lui, Jean-Marc devra la faire opérer et lui faire un enclos. Il l’avait recueilli en forêt alors qu’elle était un marcassin orphelin
Pépette, la laie apprivoisée, adore les mamours avec Jean-Marc, son maître. PHOTO D. P.
Elle répond au nom de Pépette. Et ce nouvel animal de compagnie (NAC) n’est ni une mygale velue, ni un iguane, ni un serpent à sonnette, mais un sanglier. Une mademoiselle sanglier pour être précis, autrement dit une laie. Pépette, 2 ans, 70 kilos, aime la compagnie des humains, des poules et de (certains) chiens… de chasse.
Pépette vit à Arces-sur-Gironde, en Pays royannais, d’amour de ses protecteurs, Jean-Marc et Christelle Pourpoint, et leurs trois enfants, de maïs et d’eau fraîche (d’un peu de boue aussi quand l’occasion se présente).
Marcassin orphelin, Pépette a été sauvée dans la forêt par Jean-Marc, qui, précisément, chassait le sanglier dans les bois du côté de Chenac. « Elle était minuscule et elle n’aurait pas survécu dans la nature toute seule. Alors je l’ai récupérée, c’était la meilleure chose à faire… »
Repas avec les poules
Non seulement Pépette a échappé au civet, mais en plus elle a été élevée au biberon par toute la famille Pourpoint, a goûté au moelleux du canapé et a passé des soirées devant la télé avant de devenir un rien trop encombrante dans le salon. Pépette a alors été priée de vivre sa vie dans la cour, derrière le pavillon familial, à l’orée du bourg d’Arces, avec les poules et la demi-douzaine de chiens de chasse ; une existence finalement plus adaptée à un animal plutôt armé pour la vie au grand air.
Pépette, affectueuse et douce, s’est fort bien accoutumée à sa vie avec les humains. Avec ses amis chiens, Picsou, Fifi et Mémère, elle vient chercher les caresses et guette avec impatience l’heure des repas, quand Jean-Marc va lui servir ses deux gamelles pleines à ras bord de maïs. Repas convivial qu’elle partage avec les poules noires.
Mais voilà que Pépette n’a pas que des amis dans le village… En tout cas, une âme charitable et néanmoins anonyme est allée brandir à la préfecture de Charente-Maritime un règlement relatif à la détention d’animaux non domestiques; règlement où il n’est nullement question de biberon sur le canapé ni de mamours avec les poules, mais plutôt de stérilisation et d’enclos de 50 mètres carrés cerné par 2 mètres de grillage et enfoui jusqu’à 40 centimètres dans le sol.
Pas rancunière
« Les gendarmes sont venus à la fin du mois d’août pour me demander d’effectuer avant le 31 décembre les travaux nécessaires et de faire stériliser Pépette. Elle va passer sur le billard dans quinze jours, et la semaine prochaine, je commence les travaux de l’enclos », déplore Jean-Marc, qui, de toute façon, comme Christelle et leurs enfants, Quentin, Maximilien et Valentin, sont prêts à tout pour garder la laie. « Il est hors de question de l’abattre ou même de la remettre en liberté, elle serait incapable de vivre dans la nature… Quand vous pensez qu’elle ne veut même pas dormir toute seule sous son toit, il faut qu’il y ait un des chiens qui dorme avec elle… » Généralement c’est Picsou, un teckel mâtiné de fox-terrier, qui partage la couche de Pépette. « C’est son meilleur copain… Et c’est avec lui que je chasse le sanglier ! » Affectueuse, et pas rancunière avec ça ! 

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans animaux, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.