Egypte : geste de l’armée rejeté par les civils

Après plusieurs jours d’affrontements, le maréchal Mohamed Hussein Tantaoui, qui dirige le Conseil suprême des forces armées au pouvoir en Egypte, a annoncé hier soir une accélération du processus de transfert du pouvoir au civil avec la tenue d’une élection présidentielle en juin.
Mais son geste d’apaisement n’a pas convaincu les milliers de manifestants qui sont restés après le crépuscule sur la place Tahrir, au Caire, où de nouveaux incidents se sont produits dans la nuit.
 A Alexandrie, une des autres villes gagnées par ce regain de mobilisation, un homme a été tué cette nuit, portant à 37 morts le bilan global des affrontements. Dans une allocution télévisée visant à désamorcer la situation, le maréchal Tantaoui a promis que le futur président serait élu en juin, soit six mois plus tôt que le calendrier de la transition initialement prévu par les militaires.
Confirmant que les élections législatives débuteraient lundi, comme prévu, il a aussi proposé de faire rentrer l’armée dans les casernes si tel était les voeux du peuple, qui serait consulté par un référendum, sans dire les modalités.
Le Monde du 23/11/2011

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans International, Politique, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.