La mystérieuse disparition du Blackberry de DSK… ?

Le Matin – Suisse Romande – 25/11/11 – Christine Talos
Un portable qui disparaît, un e-mail qui atterrit à l’UMP… Une enquête d’un journaliste américain jette de nouvelles zones d’ombre américain sur l’affaire du Sofitel de New York.

Dominique Strauss-Kahn a-t-il été victime d'un complot à New York?

Dominique Strauss-Kahn a-t-il été victime d’un complot à New York? © KEYSTONE
La vie de Dominique Strauss-Kahn a basculé le 14 mai 2011. Le directeur général du FMI est arrêté par la police de New York et accusé d’agression sexuelle sur une femme de chambre de l’hôtel Sofitel, Nafissatou Diallo. Même si l’affaire semble pratiquement close, le procès au pénal ayant été évité, un journaliste d’investigation américain, Edward Epstein, a mené sa propre enquête.  Et ses conclusions, à paraître ce week-end dans le New York Review of Books et résumées par Rue89.com, jettent de nouvelles zones d’ombre sur l’affaire.
Le premier fait qui intrigue le reporter concerne le téléphone portable de DSK, fourni par le FMI.  Une amie de Strauss-Kahn lui aurait envoyé un SMS pour lui dire qu’au moins un e-mail adressé à sa femme Anne Sinclair depuis son Blackberry, avait été lu au siège de l’UMP. Strauss-Kahn aurait alors téléphoné à son épouse pour la prévenir que son téléphone était peut-être sous écoute et lui aurait demandé de faire en sorte que son appareil puisse être examiné par un expert dès son retour en France.
Où est passé le Blackberry?
Deuxième fait étrange: la curieuse disparition de ce Blackberry que ni la police ni ses détectives privés n’ont réussi à retrouver.  En outre, le téléphone ainsi que son GPS, auraient été déconnectés 45 minutes après la rencontre entre DSK et Nafissatou Diallo dans la chambre 2806 du Sofitel. Or cette manipulation sur ce type d’appareil ne serait pas donnée à tout le monde, selon Edward Epstein.
Le journaliste se penche aussi le mystère de la chambre 2820. Une chambre dans laquelle la femme de chambre se serait rendue après sa rencontre avec DSK (elle avait omis de le dire à la police), mais aussi AVANT. Pour quelles raisons?
Enfin, Ed Epstein s’interroge sur  une célébration de joie qui aurait eu eu lieu après le départ deNafissatou Diallo de la suite de DSK, mais avant l’arrivée de la police. Sur l’une des caméras de surveillance du Sofitel, deux employés de la sécurité se seraient mutuellement félicités en se tapant dans les mains durant près de 3 minutes.  En outre, ces hommes auraient attendu près d’une heure avant d’appeler la police, sans que l’on sache pourquoi.

A propos werdna01

Hors des paradigmes anciens et obsolètes, libérer la parole à propos de la domination et de l’avidité dans les domaines de la politique, de la religion, de l’économie, de l’éducation et de la guérison, étant donné que tout cela est devenu commercial. Notre idée est que ces domaines manquent de générosité et de collaboration.
Cet article, publié dans International, Médias, Politique, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.