Egypte – Le cyber-révolutionnaire suédois de la place Tahrir

Presseurop 06 décembre 2011
Si Moubarak n’a pas réussi à isoler les révolutionnaires égyptiens du reste du monde, en janvier dernier, c’est grâce à un étudiant suédois théoricien du cyberactivisme : Christopher Kullenberg, sacré Suédois de l’année par l’hebdomadaire Fokus. Portrait.
Juste après minuit, la nuit du 27 au 28 janvier, le président Hosni Moubarak a donné l’ordre aux fournisseurs d’accès de bloquer Internet. C’est à un unique câble posé au fond de la Méditerranée que l’Egypte a dû de ne pas être totalement coupée du monde : celui qui permettait à la bourse du Caire de rester ouverte.
Même le réseau de téléphonie mobile a été mis en panne ; tout cela pour isoler les Egyptiens et entraver l’organisation du « jour de la colère », lors duquel des centaines de milliers de personnes devaient converger vers la place Tahrir, après la prière du vendredi, pour y protester contre la dictature.
Christopher Kullenberg était assis devant son ordinateur, dans un logement étudiant de Göteborg. Le jour, il est thésard en théorie des sciences à l’université de Göteborg, la nuit, cybermilitant. Il fait partie du noyau dur d’un collectif de hackers et d’activistes disséminés à travers l’Europe et réunis sous le nom de […] lire la suite sur presseurop.eu

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans International, Médias, Résistance, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.