Russie – Les nouveaux Indignés : manifestations de milliers de russes

24 heures ATS/AFP | 10.12.2011 |

Des milliers de Russes manifestent contre Poutine

Protestation | Vendredi soir, près de 35’000 personnes avaient annoncé leur intention de participer à ce rassemblement à Moscou, de 11 heures à 15 heures, selon la page Facebook «Manifestation pour des élections honnêtes».
Des milliers de Russes ont commencé à manifester samedi dans l’Extrême-Orient et en Sibérie avant une grande manifestation prévue à Moscou, une journée de mobilisation inédite contestant le résultat des législatives remportées par le parti de Vladimir Poutine.
Des dizaines de milliers de personnes ont répondu sur les réseaux sociaux à des appels à manifester samedi dans tout le pays, après des rassemblements cette semaine à Moscou et Saint-Pétersbourg. Ces mobilisations sans précédent depuis l’arrivée au pouvoir de Vladimir Poutine en 2000 ont été dispersées sans ménagement par la police qui a interpellé quelque 1 600 personnes dans les deux villes.
Compte-tenu du décalage horaire, les manifestations ont déjà commencé dans les villes de l’Extrême-Orient du pays.
« Annulez les résultats des élections! » et « Les falsificateurs en prison ! », réclamaient environ 500 manifestants à Vladivostok, le port russe de la côte Pacifique, à sept fuseaux horaires de Moscou.
A Khabarovsk, une autre ville importante de la région, 400 personnes ont manifesté et environ 50 personnes ont été interpellées, selon un responsable du parti communiste.
Des manifestations étaient également signalées notamment à Blagovechtchensk, Tchita et Oulan-Oudé (Sibérie orientale).
Des milliers à Moscou
A Tomsk (Sibérie), selon un militant d’opposition, les manifestants affluaient et étaient déjà au nombre de  1 500 environ vers 9 heures. A Barnaoul, dans le sud de la Sibérie, plusieurs centaines de manifestants –un millier selon l’opposition– se sont rassemblés devant l’administration locale dont ils ont encerclé le bâtiment, selon Itar-Tass.
Les manifestants étaient entre 2 000 et 3 000 à Tcheliabinsk (Oural), 300 à Orenbourg, 400 à Kemerovo (Sibérie), selon des militants locaux.
Des dizaines de milliers de personnes sont attendues à partir de 10 heures à Moscou, pour dénoncer les résultats des élections, frauduleux selon l’opposition.
Un journaliste a vu dans le centre de Moscou une concentration sans précédent de forces de l’ordre, avec des centaines de camions de forces anti-émeutes et de fourgons cellulaires, de part et d’autre du Kremlin, aux accès de la Place Rouge, près du siège du FSB (ex-KGB) sur la place de la Loubianka, jusqu’à la Place Pouchkine et sur un pont franchissant la Moskova.
Un hélicoptère survolait en outre le centre-ville à basse altitude.
Le Journal officiel russe a publié samedi les résultats officiels des élections confirmant la victoire du parti au pouvoir Russie unie avec 49,32% des voix et une majorité absolue de 238 mandats sur 450 à la Douma (chambre basse).
Les organisateurs des manifestations —un ensemble de mouvements politiques, sociaux et associatifs– ont négocié avec la mairie de Moscou l’autorisation d’organiser Place des marécages, dans le centre-ville, une manifestation rassemblant jusqu’à 30’000 participants. Les autorités ont souligné que ce chiffre ne devait pas être dépassé.
Les menaces de Vladimir Poutine
Les débordements seront réprimés « par tous les moyens légitimes », a averti jeudi le Premier ministre Vladimir Poutine.
Un responsable de l’Eglise orthodoxe russe, l’archiprête Alexandre Iliachenko, a appelé les manifestants à protester contre le « cynisme » incarné par le régime de Vladimir Poutine.
Les élèves des lycées de Moscou se sont vu imposer un contrôle de russe à l’heure de la manifestation. Le chef des services sanitaires russes a de son côté invoqué l’épidémie de grippe pour dissuader les Moscovites d’aller manifester.
La mission d’observateurs de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) avait déclaré à Moscou à l’issue du scrutin avoir relevé des irrégularités « fréquentes » et « de sérieuses indications de bourrage des urnes ».
Une ONG russe, Golos, a dénoncé avant et pendant le scrutin une multitude de fraudes et de pressions. Elle se plaint depuis d’être l’objet d’une campagne de « harcèlement orchestrée par le pouvoir ».
Une autre ONG, « L’Observateur citoyen », a affirmé sur son site internet (nabludatel.org) que le résultat réel du parti au pouvoir Russie unie est d’environ 30% des suffrages, soit quelque 20 points de moins que les résultats officiels.
Ces élections et la répression des manifestations qui ont suivi ont suscité de vives critiques des Etats-Unis, de l’UE, de la France et de l’Allemagne notamment.
M. Poutine a accusé jeudi les Etats-Unis d’avoir fomenté la contestation, un scénario du « chaos » pour lequel seraient versés « des centaines de millions de dollars ».
Washington s’est défendu de toute ingérence, soulignant ne défendre que les droits des peuples à « exprimer leurs opinions et leurs aspirations démocratiques ».
 

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Démocratie, International, Politique, Résistance, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.